Dans le quartier de l’Annonciade à Monaco, la villa Marcelle va désormais accueillir le Groupe de Protection, de Surveillance et d’Intervention (GPSI).

La villa Marcelle, d’une superficie de 230m² va permettre aux 29 agents qui composent le GPSI d’avoir l’espace nécessaire pour stocker l’ensemble du matériel, avoir accès à des vestiaires, mais également de « conforter le sentiment de cohésion », confie un membre du GPSI, au micro de Monaco Info. Créé un 1989, le GPSI a vu ses effectifs tripler en 30 ans, de 10 à 29 membres.

LIRE AUSSI : Reportage. Au coeur de la police scientifique de Monaco

Le Prince Albert a inauguré la villa Marcelle et a fait un état des lieux du matériel dont dispose le GPSI. Des fusils d’assauts aux robots démineurs, l’équivalent du GIGN français est à la pointe de la modernité.

Dans la Principauté, les membres du GPSI ont différentes missions, dont la principale est la sécurisation de la voie publique. Parmi le groupe, des moniteurs de tirs, des démineurs mais tous sont des policiers surentraînés, prêt à réaliser des actions au même titre que les opérations du RAID.