Récit

Il vole plusieurs objets et détériore une caméra du Métropole Shopping Center : 8 jours de prison avec sursis

metropole-shopping-center
© Metropole Shopping Center Monte-Carlo

Les policiers ont retrouvé l’homme d’origine roumaine avec une trottinette électrique, un téléphone et une bâche de voiture Ferrari en sa possession.

En l’absence du prévenu à l’audience mardi 29 novembre, le Président du tribunal correctionnel de Monaco a relaté les faits.

Le 12 septembre dernier, le service de sécurité du Metropole Shopping Center Monte-Carlo contacte la police aux alentours de 13h30. Un individu vient de dégrader une des caméras intérieures du centre commercial de luxe au niveau de l’Avenue de Grande Bretagne.

Sur place, les forces de l’ordre constatent que l’homme présente les signes de l’ivresse. Emmené dans les locaux de la Sureté Publique, il reconnait que la trottinette qu’il détient ne lui appartient pas, et qu’il l’aurait trouvée sur un trottoir une semaine auparavant à Beausoleil (aucune plainte n’a été déposé dans la ville limitrophe).

De même pour la bâche du constructeur automobile italien Ferrari : elle n’est pas à lui. Quant au téléphone en sa possession, il avouera l’avoir trouvé à Paris quelques années plus tôt.

Test d’alcoolémie positif

Les résultats du test d’alcoolémie tombent : l’homme est positif et son taux est de 0,57 mg d’alcool par litre d’air expiré. Lorsque les policiers l’interrogent, il déclare se trouver dans la région depuis septembre et dormir dans les rues de Beausoleil, tout en prétendant être gérant d’une société. Il dit avoir touché la caméra du Métropole pour la « réorienter correctement ».

Celui qui était connu des autorités françaises pour des faits de vol, avait jusqu’alors des casiers français et monégasque vierges. Il se voit condamné à 8 jours de prison avec sursis (le Procureur avait requis 15 jours) et 150 euros d’amende. Le téléphone, la trottinette et la bâche lui seront par ailleurs confisqués.