Récit

De la prison ferme pour avoir fumé du cannabis sur le port de Monaco

port de monaco
© Monaco Tribune

Le prévenu, originaire du Nord de la France, ne s’est pas présenté le jour de l’audience, mardi 10 janvier dernier.

Les vacances sur la Côte d’Azur d’un trentenaire vont vite tourner au vinaigre… Il a été surpris le 23 juillet dernier sur le port, en train de fumer du cannabis, en présence même de sa compagne et de ses enfants, mais aussi d’un couple d’amis.

Attirées par l’odeur, les forces de l’ordre monégasques ont mis peu de temps à intervenir. Alors que les agents retrouvent sur lui plus de 2 grammes d’herbe de cannabis, le trentenaire avoue sans difficulté fumer « trois ou quatre joints par jour ».

12 fois condamné

Condamné à plusieurs reprises (douze fois pour être précis), l’homme est connu pour des faits de vol, destruction de biens, conduite après usage de stupéfiants et sans permis, séquestration, trafic de stupéfiants, recel de biens, violence… La liste est longue et le milieu carcéral n’est pas totalement inconnu au prévenu du jour.

Son absence, ainsi que son casier judiciaire bien garni, n’ont pas aidé à faire réduire la peine. « Monsieur à un petit souci à comprendre que les stupéfiants sont interdits, quel que soit le pays dans lequel il se trouve. Que faire pour qu’il comprenne ? », s’interroge le Procureur, qui demande à son encontre 15 jours à un mois de prison ferme. Un peu plus clément, le tribunal opte, après délibération, pour cinq jours de prison ferme.