Publicité »
Publicité »
Brève

Les chenilles processionnaires sont de retour

chenille_900x900
©DR

Ces chenilles urticantes se trouvent surtout dans l’arrière-pays mais peuvent aussi envahir les lieux urbanisés.

Publicité

Il y a quelques mois, la Principauté s’en était prémunie. Du 28 novembre au 1er décembre, un insecticide naturel pour les chenilles a été déposé sur une grande partie des pins de Monaco.

« Ce sont surtout majoritairement les pins noirs, en altitude, qui sont favorables aux chenilles. À l’inverse, les pins parasols le sont moins », nous indiquait Jérôme Rousselet, chercheur à l’Institut National de la Recherche Agronomique, il y a un an.

De sortie au début du printemps, ces chenilles processionnaires sont dotées de poils urticants. Même leur soie peut vous impacter si vous la manipulez. « C’est un phénomène à prendre au sérieux, sans pour autant s’alarmer, ajoutait Jérôme Rousselet. Sur l’ensemble des dossiers recensés par les centres antipoison, dans 96% des cas, la réaction des gens est bénigne et se matérialise sous forme d’urticaire désagréable mais pas dangereux. En revanche, chez les chats, les chiens et les chevaux, il est important de consulter rapidement un vétérinaire pour éviter une nécrose des tissus de la bouche de l’animal et un éventuel œdème de la gorge. »

Soyez attentifs à ces petites chenilles, surtout pour vos animaux !