Publicité »
Interview

À Monaco, cette association soutient les handicapés moteur depuis plus de 50 ans

Centenaire 2023
Au printemps 2023, les membres de l'association ont participé aux commémorations du centenaire du Prince Rainier III sur le Rocher - © Association Monégasque des Handicapés Moteurs

Indépendante, elle fonctionne grâce à la générosité des donateurs de la Principauté.

L’Association Monégasque des Handicapés Moteurs œuvre auprès des personnes à mobilité réduite de Monaco et des communes limitrophes Beausoleil et Cap d’Ail. Formée d’une équipe essentiellement bénévole, elle s’est donné pour mission d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et de leur entourage.

Publicité

Pour cela, l’organisation se doit d’abord d’être force de proposition auprès des autorités gouvernementales. « Nous avons notamment œuvré pour l’abaissement des trottoirs, pour le déploiement des ascenseurs sur le territoire, et à l’époque, pour l’accessibilité des cabines téléphoniques. De manière générale, quand un projet de construction ou rénovation est en cours à Monaco, nous veillons à ce qu’il y ait un accès pour les handicapés », détaille Annie Olivi qui, initialement trésorière, a succédé il y a plus de 30 ans à la présidente Christiane Lachaire.

Annie Olivi est présidente de l’association depuis plus de 30 ans – © Association Monégasque des Handicapés Moteurs

Au siège de l’association situé à deux pas de la mairie, au cœur de Monaco-Ville, Annie Olivi prend soin des 40 membres qui composent l’organisation, et qui sont soit handicapés moteurs de naissance, soit par accident. Elle peut compter sur le soutien d’une soixantaine de bénévoles qui, lorsqu’ils doivent être mobilisés, répondent présent.

C’est le cas, par exemple, lors des voyages organisés annuellement. « Cette année, nous sommes allés à Gênes en Italie, nous avons effectué des visites en car dans la ville, mais aussi des visites à pied et en bateau, relate la septuagénaire au sourire communicatif. Évidemment, ce genre de sortie n’est pas de tout repos, et nous avons besoin de bras pour pousser les fauteuils. »

Publicité »
L’association est composée d’une quarantaine de membres – © Association Monégasque des Handicapés Moteurs

Les membres sont tous adultes, le plus jeune est âgé de 30 ans. « Nous avons rarement des enfants ou des adolescents, certainement parce qu’il est difficile d’adhérer à une association. Pour les parents, c’est admettre le handicap de leur enfant.» Concernant le quotidien des membres, certains travaillent, mais un problème est rapidement souligné par la présidente. « Le grand malheur pour les personnes handicapées actives, c’est qu’en ayant un emploi, elles perdent leur allocation aux adultes handicapés (AAH). »

Le Grand Prix de Monaco

La participation d’une cinquantaine de chanceux au Grand Prix de Monaco est bien sûr l’un des principaux temps fort de l’année. « Tous les ans, l’Automobile Club de Monaco met à la disposition des handicapés moteurs une tribune accessible pour personnes à mobilité réduite. On reçoit ainsi 55 fauteuils roulants et 55 accompagnateurs. Tout est gratuit, les intéressés n’ont qu’à s’inscrire sur notre site dès le 2 janvier. Les premiers arrivés sont les premiers servis », prévient l’ancienne comptable.

Le Couple Princier à la tribune réservée aux personnes à mobilité réduite – © Association Monégasque des Handicapés Moteurs

Et cerise sur le gâteau, en plus de vivre cet événement sportif exceptionnel, les participants reçoivent la visite du Prince. Cette année, le Souverain était accompagné de la Princesse Charlène. Les plus chanceux d’entre eux ont même droit à une petite dédicace sur leur casquette.

Des moments de partage

Au quotidien, les membres ont l’habitude de se réunir tous les jeudis pour un repas au sein de la « Casa Devota », une structure de l’association située à Beausoleil. La semaine, différents ateliers sont proposés : théâtre, cuisine, yoga, danse, broderie et céramiques, dont les créations sont en vente à l’adresse principale de l’association, rue Princesse Marie de Lorraine.

Publicité »

Une troisième adresse à Cap d’Ail vient s’ajouter aux deux déjà mentionnées précédemment, il s’agit de deux appartements destinés à recevoir les personnes en situation de handicap en vacances. Là encore, les demandes peuvent être établies en ligne.

Le siège de l’association se situe au 9 Rue Princesse Marie de Lorraine – © Association Monégasque des Handicapés Moteurs

Toutes ces initiatives ne pourrait être possibles sans le soutien de généreux donateurs. « Nous envoyons chaque année en octobre 12 000 enveloppes et nous avons la chance de pouvoir compter sur des personnes fidèles », reconnaît cette enfant du pays qui a grandi sur le Rocher. Uniquement grâce aux particuliers de Monaco, l’association récolte environ 80 000 euros par an. Un budget nécessaire pour les activités mais pas que.

« Un courage incroyable »

Les personnes touchées subitement par le handicap voient leur vie totalement bouleversée, du jour au lendemain. « Notre rôle est de les accompagner dans cette transition, de leur faciliter la vie dans cette période ô combien difficile. On contribue par exemple aux travaux de réaménagement de leur logement, et nous les abritons dans la mesure du possible pendant cette période-là dans un appartement adapté. »

Au fil des années, Annie Olivi est devenue la reine de la débrouille. « J’apprends tous les jours. Vous savez, à chaque voyage, il nous arrive quelque chose. Quand on réserve un restaurant ou un hôtel censé être adapté à la norme PMR, il y a toujours des surprises. Parfois ce sont quelques marches, mais allez porter un fauteuil électrique de 150 kg avec la personne en plus dedans ! » Admirative, la directrice élue femme leader mondiale Monaco de l’année 2023, remarque chez chacun des membres « un courage incroyable ». Elle a surtout appris à leurs côtés à lâcher prise, relativiser et sourire à la vie.