Publicité »
Brève

Monaco réaffirme son opposition à l’exploitation minière des grands fonds marins

fonds-marins
Monaco a été parmi les premiers à rejoindre la coalition d’États - © Pixabay

Un représentant de la Principauté s’est rendu en Jamaïque, à la 28ème session de l’Autorité internationale des fonds marins (AIFM).

L’AIFM est l’un des trois organes créés par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Composée de 169 membres, elle est l’institution dans le cadre de laquelle est organisée l’administration des ressources des grands fonds marins.

Publicité

À l’occasion de cette 28ème session organisée à Kingston du 10 au 28 juillet 2023, un communiqué du Gouvernement Princier indique que « les débats ont essentiellement porté sur l’élaboration du projet de règlement relatif à l’exploitation des ressources minérales des grands fonds marins. » Si certains pays souhaitent accélérer le processus, de nombreuses délégations ont exprimé leur inquiétude quant à l’approbation potentielle d’un plan de travail pour l’exploitation de ces ressources en l’absence d’une réglementation solide assortie des garanties environnementales nécessaires.

Ainsi, la Principauté a précisé qu’un plan de travail pourrait être apporté uniquement à la condition qu’il comporte « un cadre réglementaire clair tenant compte de données scientifiques fiables. » Les réunions futures de l’AIFM porteront sur cette problématique sensible.

Publicité »