Publicité »
Récit

Au Conseil national, la gestion de la mobilité pendant le Monaco Yacht Show fait débat

monaco yacht show
Le Monaco Yacht Show s'est tenu du 27 au 30 septembre sur le Port Hercule. © MYS / MC-Clic

Le sujet a été abordé lors de la séance publique du Conseil national, le lundi 16 octobre.

Il y a quelques semaines, la Principauté accueillait l’un de ses événements majeurs, le Monaco Yacht Show. Et c’est la gestion de la mobilité, autour de ce salon, pour laquelle plusieurs conseillers nationaux ont sollicité le Gouvernement monégasque et notamment la Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, Céline Caron-Dagioni.

Publicité

Des fermetures qui interrogent

« Nous avons pu constater un manque d’anticipation de la part du Gouvernement à l’occasion du Monaco Yacht Show (…) Depuis une dizaine d’années, il avait décidé que pendant toute la préparation et la durée du Monaco Yacht Show, la route de la Piscine serait fermée. Cette année est venu se cumuler le démarrage du chantier Avenue Prince Pierre », contextualise Nathalie Amoratti-Blanc. « Pourquoi le Gouvernement a-t-il choisi de faire ce démarrage (du chantier, ndlr) cette semaine là ? », s’interroge l’élue, rejointe quelques minutes après par Thomas Brezzo, souhaitant également connaître la raison de la fermeture « de l’Avenue Fontvieille et de l’Avenue Prince Pierre la semaine même du Monaco Yacht Show ».

Il n’y avait pas de bon ou de mauvais moment

« L’avenue de Fontvieille, c’était prévu et c’était surtout fermé la nuit », commence la Ministre, ajoutant « le Monaco Yacht Show n’intervient pas sur cette zone là, au niveau du trafic que cela provoque à cet endroit là » et reconnaissant un « certain nombres de conflits d’usage ». « En l’espace de 48h, on a mis des mesures de circulation et de corrections immédiate qui ont été, en tout cas sur les réseaux sociaux, saluées », poursuit Céline Caron-Dagioni.

Publicité »

« Les travaux qui nécessitent les raccordements pour lancer cette opération sont sur beaucoup de mois. Il n’y avait pas de bon ou de mauvais moment », justifie la Ministre, illustrant l’arrivée d’autres événements tels que Noël et l’installation « des différents congrès ». « Dans les comptages, je n’ai pas eu plus de conflits d’usage que je n’en ai chaque année au moment du Monaco Yacht Show » conclura-t-elle.

« Je pense qu’il est urgent et nécessaire, et ça ne me semble pas impossible, d’optimiser la route de la Piscine. C’est un axe qui est stratégique (…) il faut s’adapter. On peut et on doit évoluer », conclura à son tour le Conseiller national Nicolas Croesi. « Ce n’est pas notre avis personnel, c’est aussi et surtout ce qu’on entend, ce que les Monégasques et les résidents nous disent ».