Ouvert au public en 1933, ce jardin rassemble en plein air, dans un cadre prestigieux, une grande variété de plantes dites « succulentes » aux formes extravagantes.

Construit à flanc de falaise, il offre une vue imprenable à couper le souffle sur la Principauté de Monaco. Son nom est dû aux végétaux acclimatés qui sont originaires de plusieurs zones sèches lointaines : sud-ouest des Etats-Unis, Mexique, Amérique centrale et du sud pour les cactées et les agaves, Afrique du Sud, orientale et péninsule arabique. De plus, les plantes produisent régulièrement des fleurs afin de se reproduire. Ces floraisons s’échelonnent toute l’année en fonction du lieu d’origine de chaque espèce : hiver pour les Aloe et les Crassula africains, printemps et été pour la plupart des cactées. À l’inverse d’une idée largement répandue, seule une petite partie des cactus fleurit de nuit. Et nombreux sont ceux qui produisent de grandes fleurs colorées et diurnes.

L’autre particularité du jardin ? Il se trouve à la base de la falaise, à 100 m d’altitude, une cavité souterraine aménagée pour les visites. La roche calcaire, creusée par l’eau chargée de gaz carbonique, est parsemée de cavernes ornées de concrétions aux noms évocateurs : stalactites, stalagmites, draperies, colonnes, spaghetti. La présence d’hommes préhistoriques aux abords de cette grotte est attestée par les restes d’ossements des animaux qui constituaient leur nourriture. Ces vestiges témoignent également des variations climatiques qui se sont produites depuis 250 000 ans. De plus, la visite de la grotte est comprise dans le billet d’entrée au Jardin Exotique et qu’elle est guidée par des spécialistes.

Néanmoins, les habitués, touristes et Monégasques devront faire preuve de patience puisque des travaux de réhabilitation des rochers ont pris du retard. Les retrouvailles devraient se faire en été 2022.