Fondé en 1950, le Festival de Musique Menton est sans doutes l’un des plus grands rendez-vous annuels des amoureux de la musique. Ouvert le 28 juillet dernier, Il nous revient pour une 69e édition qui se poursuit jusqu’au 11 août

C’est officiel, Le Festival de Musique de Menton s’est emparé de la ville. Répertoire classique, répertoire contemporain, voix, cordes et vents s’accordent pour nous emporter dans un tourbillon d’harmonies et d’émotions, une nouvelle fois.

La célébration estivale prend ses quartiers sur le parvis de la Basilique Saint-Michel Archange de Menton. Une scène imposante y accueille les visiteurs en plein air face au port, pour « Les Grands Interprètes ». L’autre théâtre de la manifestation n’est autre que Musée Jean Cocteau Collection Severin Wunderman, scène des « Concerts au Musée ». L’esplanade Francis Palmero en bord de mer et le Square des Etats-Unis privilégient le « Off » en offrant des spectacles gratuits, conférences, master-classes, expositions et flash-mobs en marge du Festival.

Du coté de la programmation, le Festival de Musique de Menton présente dix concerts à la Basilique, dont plusieurs tableaux au féminin avec les violonistes Isabelle Faust et Jeanine Jansen, ou encore la pianiste Elisabeth Leonskaia. A coté de ça, le Musée Jean Cocteau nous offre quant à lui, neuf moments musicaux. Musée qui cette année, s’ouvre lui aussi à de grands interprètes pour des concerts de révélations et talents prometteurs, à l’image du pianiste compositeur de jazz Paul Lay à l’affiche de cette 69e édition.

Car le festival de Menton affiche une volonté d’éclectisme sans pour cela tomber dans le superficiel. Jean Cocteau écrivait d’ailleurs :  « Il n’existe nulle part ailleurs lieu plus dépaysé, plus insolite, plus suspendu dans le vide que ce festival de Menton. Il charme tous les orchestres du monde ». En effet, le programme présente des œuvres d’exception interprétées par de prestigieux artistes. Les plus grands musiciens y ont posé leurs valises, et ceci depuis les premières éditions ; de jeunes talents se mêlent ainsi avec audace aux artistes de renom.

Un métissage musical qui a la particularité d’attirer un public très diversifié, qui vient donc enrichir les dimensions sociales et émotionnelles de ce festival. Un miracle sans cesse renouvelé, sous un ciel étoilé abritant des scènes extraordinaires. Le Festival se clôturera d’ailleurs en apothéose le 11 Août par le 3e acte de l’intégrale des concertos pour piano et orchestre que nous livrera le pianiste allemand Lars Vogt et le Royal Northern Sinfonia.

Le Festival de Musique de Menton a donc 69 ans cette année, et nous prouve une nouvelle fois qu’il est résolument l’un des festivals de musique les plus riches qui soient.

Le détail de la programmation est disponible sur le site officiel du Festival de Musique de Menton.