Trois jours après sa défaite à Strasbourg, l’AS Monaco emporte son premier point en Ligue des Champions à l’issue d’un match nul contre le FC Bruges.

C’est là une première bien plus optimiste pour Thierry Henry, nouveau coach de l’AS Monaco. Certes il ne s’agit que d’un point, mais un point qui remonte légèrement le moral des monégasques. En mauvaise passe depuis quelques temps, l’équipe de la Principauté a arraché le nul à l’extérieur, face au FC Bruges, à l’occasion de la 3e journée de Ligue des Champions, mettant ainsi fin à sa série noire de défaites.

Il faut dire que les asémistes étaient particulièrement attendus au tournant, suite aux deux revers subis contre à l’Atletico à domicile, puis le Borussia à Dortmund. Une défaite à Bruges était donc inenvisageable afin de pouvoir rester en lice au sein du groupe A.

Des occasions monégasques malgré un match nul difficile

Pour ses grands débuts en Ligue des Champions, Thierry Henry a, une nouvelle fois, dû faire avec les moyens du bord et composer sans Falcao, blessé samedi face à Strasbourg, sans Diego Benaglio, gardien titulaire depuis le début de saison, et sans Danijel Subasic, également blessé. C’est donc Loic Badiashile, jeune numéro 4 qui sera aligné dans la cage monégasque, tandis qu’un trio Golovin – Jovetic – Sylla est positionné en pointe. L’entame de match s’avérera malchanceuse pour les monégasques, qui se verront privés de Jovetic dès la 7e minute, suite à blessure à la cuisse.

Loin d’être démoralisés, les monégasques se créeront deux occasions, grâce à une belle frappe de Raggi (14′) ainsi qu’une audacieuse demi-volée de Tielemans (18′). Ils finiront par prendre l’avantage à la 32e minute suite à un tir croisé de Sylla, qui trompe le gardien belge après une très bonne passe de Golovin.

Manifestement dans une belle lancée, il s’en fallait de peu quelques minutes plus tard quand le jeune buteur manqua l’occasion de doubler la marque (38′). La sanction sera immédiate pour l’AS Monaco, qui voit donc le score égalisé a l’issue d’une action de Vanaken pour Wesley qui marque de la tête pour le FC Bruges.

Retour de la mi-temps, malgré quelques dangers du côté belges, la seconde période n’aura pas eu raison de l’AS Monaco, maintes fois sauvé par son jeune gardien Loic Badiashile. Score final 1-1, une opération au parfum encourageant pour les hommes de Thierry Henry.

Thierry Henry, satisfait mais prudent après la prestation de ses hommes à Bruges

Interrogé après la rencontre, le nouvel entraîneur ne semble pas mécontent :  » Ce match nul a un gout de match nul. Vu la physionomie du match, c’est bien. On marque sur un bel appel de Moussa Sylla, une belle passe de Golovin. On avait préparé cette rencontre suivant les spécificités des joueurs de Bruges. On a souffert jusqu’à la mi-temps. Ils ont eu la balle plus que nous, mais nous avons été solides. »

Satisfait de ses joueurs, il retient plusieurs points positifs au terme de cette rencontre : « J’ai trouvé de la confiance dans la combativité, dans l’agressivité de mon équipe. Il y avait beaucoup de soutien sur nos contres. J’ai trouvé des points positifs pour avancer. On a été solide. On est un peu moins négatif qu’à Strasbourg. Mais un nul, c’est un nul. Ce n’est pas une victoire. »

Cependant, pragmatique, Thierry Henry ne veut pas se réjouir trop vite, il ajoute : « C’est tôt pour parler de bon chemin. Ce n’est pas évident de prendre des points à l’extérieur, mais on ne va pas s’emballer. »

Loin d’être une victoire, la prestation livrée par ses homme au Jan Breydel Stadion, reste une petite bouffée d’air frais aux vues de la situation actuelle des monégasques, qui on l’espère prolongeront efficacement les efforts contre Dijon samedi soir pour la grande première de leur coach à domicile, au Stade Louis II.