En déplacement à Reims ce week-end, les monégasques encaissent une nouvelle défaite à l’issue d’un match qui s’est terminé à 10 dans les deux camps.

C’est un nouvel épisode malheureux pour l’AS Monaco. L’équipe, pourtant dirigée par Thierry Henry depuis peu, n’arrive toujours pas à trouver son déclic. C’est face à Reims (qui jouait à domicile) qu’ils sont tombés, avec le score de 1-0 samedi soir.

Un résultat qui survient certes suite à un but reimois dès la 24e minute et la précoce infériorité numérique des champenois en seconde période, suite à l’expulsion de Romao (50′). L’AS Monaco n’aura pas non plus conservé l’avantage du nombre très longtemps puisque c’est Pelé qui se fera expulser par la suite à la 71e minute. Les hommes de la Principauté stagnent donc une semaine de plus à la 19e place, s’enlisant ainsi toujours un peu plus dans le bas du tableau.

Thierry Henry à la recherche de solutions

Une chose est sûre : Thierry Henry cherche, et s’efforce, c’était d’ailleurs bien visible samedi soir. En effet cela s’est vu, le nouvel entraîneur n’a pas hésité à tenter des choses pour débloquer la situation. En témoigne ce  système de jeu complètement repensé en seconde mi-temps, dans lequel il troquera Tielemans contre Pelé et fera rentrer Falcao à la place de Sylla. La tentative restera infructueuse.

En effet, malgré le carton rouge de Romao laissant Reims à 10 contre 11, les monégasque n’auront su tirer parti de l’infériorité numérique de l’adversaire. A défaut de faire mieux, ils aggraveront leur situation après un deuxième carton jaune pour Pelé, qui les laissera également à 10, privés de leur supériorité numérique.

Il est vrai que, sur le papier mais aussi aux vues du début de saison, la fragile attaque monégasque ne partait pas vraiment gagnante face au Stade de Reims, 3e meilleure défenses de la Ligue 1, à présent 8e au classement. D’ailleurs, il n’en aura pas fallu plus que ce but inscrit par Cafaro en première période (24′) pour mettre à mal les hommes de Thierry Henry.

Une équipe dans le brouillard, après la défaite à Reims

Du côté monégasque, rien ne va plus. Les mines n’avaient jamais été aussi grave au retour dans les vestiaires samedi soir.

Dépité et conscient de la gravité de la situation, Thierry Henry déplore le déroulé de la rencontre face à Reims : « Cette défaite est plus inquiétante que les précédentes car on n’a pas su créer de jeu et on ne s’est pas procuré d’occasion. Reims a pratiquement gagné tous ses duels et a joué comme il fallait le faire à la maison. De notre côté, l’envie n’y était pas. On a la chance de se retrouver à onze contre dix alors qu’on n’est pas dans le match et on se punit tout seul avec ce deuxième jaune ».

Loin de sombrer dans le fatalisme le jeune coach monégasque ajoute cependant :  » C’est une situation difficile mais il reste encore beaucoup de points à prendre. Après, si un écart se creuse avec les équipes au-dessus de nous, ça va commencer à être plus compliqué. Le plus important, c’est de retrouver cette confiance car les mecs ne sont pas libérés. Avec les blessés qu’on a, il faut trouver l’amalgame et le meilleur schéma tactique. Moi aussi, j’apprends, ça ne fait que quinze jours que je suis là. « 

Rentré en seconde période, Radamel Falcao se montre pragmatique et pointe déjà l’urgence du travail devant l’échéance de mardi face à Bruges en Ligue des Champions :  » Il faut continuer à y croire et à travailler pour retourner la situation. Il faudra jouer à fond mardi car c’est un match important pour nous (contre Bruges en Ligue des champions). Bien sûr on est très inquiets, c’est une situation très compliquée car on n’a pas réussi à gagner. Il faudra tout donner pour retrouver la victoire rapidement. Reims a marqué en premier et après ils ont très bien défendu, c’est le point fort de cette équipe. Ils n’ont pas laissé d’espace et c’était difficile pour nous. Tous les joueurs doivent rester ensemble, c’est l’unique chemin pour sortir de cette situation.  » 

Prochain rendez vous monégasque : mardi 6 novembre, à Louis II Face au FC Bruges.