Le bateau monégasque Malizia II est arrivé à Pointre-à-Pitre. Il termine 5e, dans la catégorie Imoca, de cette 11e édition de la Route du rhum.

Le président du Yatch-club de Monaco, le prince Albert II, a salué une performance qui « confirme tout le bien qu’on pensait de Boris Herrmann ». Parti le 4 novembre de la pointe du Groin, près de Saint-Malo, le skipper allemand a coupé la ligne d’arrivée de la Route du Rhum, à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, après 13 jours, 3 heures, 47 minutes et 30 secondes de course. A bord de Malizia II, son monocoque battant pavillon monégasque, il arrive 5e de la catégorie Imoca. Pour l’heure, 10 d’entre eux sont encore en course. Cinq ont abandonné.

La performance monégasque est une « grande fierté pour le Yacht-club, toute son activité voile et le projet mené par mon neveu, Pierre Casiraghi, et toute l’équipe autour du projet, a poursuivi le souverain. C’est extrêmement encourageant pour d’autres grandes épreuves, dont le Vendée-Globe. Boris a montré des qualités extraordinaires d’endurance et de lucidité. Je le félicite et je le remercie ».

Objectif rempli, place au Vendée-Globe

L’objectif « top 5 » que s’était fixé le navigateur avec Pierre Casiraghi, vice-président du Yatch-Club, qui a créé et supervise le projet Malizia II, est en effet parfaitement atteint. Privilégiant une route par le nord, le marin de 37 ans a affronté des conditions météorologiques difficiles. Il s’en n’est pas moins offert le luxe de passer une journée entière en tête de la flotte pendant la course.

« Quel bonheur de me retrouver sur la terre ferme ! La route Nord a été très éreintante, j’ai pris une série de grains jusqu’à 43 nœuds (…). Cela n’a pas été simple, j’ai dû m’accrocher, soutenu par de nombreux messages d’enfants d’école de Monaco, mais aussi d’Allemagne. Je tiens vraiment à les remercier pour leur soutien, ils m’ont vraiment porté dans les moments les plus difficiles… Et, au final, j’ai énormément appris », confiait Herrmann à l’arrivée, hier, en fin d’après-midi.

La victoire dans la catégorie Imoca revient à Paul Meilhat (SMA), passé devant Alex Thomson (Hugo Boss) pénalisé pour avoir utilisé son moteur pour se dégager après s’être échoué sur une plage de Guadeloupe durant la course. Lundi dernier, sur son voilier de la classe Ultime, Francis Joyon (Idec) est arrivé premier des 123 concurrents de cette 11e édition de la Route du rhum.

Prochain objectif pour Malizia II : le Vendée-Globe en 2020.