Miss Côte d’Azur et Miss Provence ne manquaient pas d’atouts pour cette élection annuelle de beauté qui s’est déroulée le 15 décembre dernier au Zénith de Lille. Eliminées aux portes du top 5, Caroline Perengo et Wynona Gueraïni ont vu Miss Tahiti triompher.

Pour assister au triomphe national d’une Miss Côte d’Azur, il faudra encore patienter… Cela fera bientôt 37 ans qu’une telle chose n’est plus arrivée… Pourtant, l’espoir était de mise pour la ravissante Caroline Perengo. Diplômée d’un DUT techniques de commercialisation, celle qui rêve de devenir chef de publicité faisait partie des favorites du concours de beauté. C’était également le cas de Wynona Gueraïni. Ayant bénéficié du désistement inespérée d’Aurélie Pons, initialement élue Miss Provence, la jeune femme de 19 ans aux yeux clairs avait conquis le comité par sa détermination.

Tahiti triomphe

Finalement, le grand soir n’est pas arrivé. Après un début de concours prometteur qui laissait les deux femmes dans la course au titre, elles n’ont finalement pas été retenues pour la phase finale, celle du Top 5. Les votes à 50/50 du public et du jury 100% féminin n’ont pas joué en leur faveur. Miss Franche-Comté, Miss Guadeloupe, Miss Réunion, Miss Tahiti et Miss Limousin ont pu continuer l’aventure. En fin de soirée, le suspense a pris fin et c’est la sublime tahitienne, Vaimalama Chaves, qui a remporté cette 89e édition. La jeune femme de 24 ans succède Maëva Coucke.