L’avenir de l’industrie du yachting en discussion à Monaco

L’avenir de l’industrie du yachting en discussion à Monaco

Les professionnels du yachting se sont réunis au Yacht Club de Monaco la semaine dernière pour l’édition 2019 du Symposium Economique. Un dîner-débat qui a réuni armateurs et propriétaires et présenté les grands enjeux de cette industrie.

Des présentations, suivies d’échanges constructifs, et une approche polymorphe d’un secteur complexe : tel était le modèle du Symposium Economique 2019, organisé par le Yacht Club de Monaco. Le dîner-débat, qui comptait nombre d’armateurs parmi ses convives, a permis aux différents intervenants d’éclairer l’ensemble des acteurs du marché sur la conjoncture actuelle. Ainsi, de nettes tendances se sont dégagées. La question environnementale a été abordée, les yachts à faible empreinte remportant actuellement un grand succès parmi les acheteurs. Elle sera précisée le 28 mars, date à laquelle aura lieu le IXème Symposium Environnemental du Yacht Club. Une autre problématique importante, la fiabilité, a elle aussi fait l’objet de prises de parole rassurantes. De plus en plus sécurisés, les navires de luxe permettent d’accéder à de nouveaux territoires marins sans prendre de risque.

Un enjeu de taille

Si les questions fiscales (en particulier la TVA) ont été au cœur de certains débats ayant eu cours durant la soirée, la taille des yachts a également beaucoup fait parler. L’intérêt des propriétaires pour des bateaux plus grands et plus volumineux a ainsi été souligné dès l’ouverture du symposium. Des journalistes et des constructeurs ont présenté la tendance actuelle : le marché des 60 mètres et plus, voire des 70m+, est en plein essor. Le mega-yacht a le vent en poupe, même si dans les carnets de commande des armateurs, un nombre important de navires de tailles intermédiaires (30-40 mètres) sont en construction. Enfin, l’importance prise par les charters et autres systèmes de locations de yacht, comparativement à l’achat, devrait continuer d’agiter la profession dans les prochains mois.