Il y a peu de surprise sur la liste d’Evolution communale dévoilée par Georges Marsan, candidat à sa réélection en mars prochain.

Depuis l’annonce, fin novembre, de sa candidature à la mairie de Monaco, on attendait que Georges Marsan détaille le nom de ses colistiers. C’est désormais chose faite. Le maire sortant, qui briguera en mars prochain un 5e mandat, les a présentés devant la presse.

A l’exception de Mélanie Flachaire, nouvelle venue de 37 ans ans, l’équipe est quasi similaire à celle de 2015. Ainsi des cinq premiers adjoints. Camille Svara (social), Marjorie Crovetto-Harroch (projets environnementaux), Françoise Gamerdinger (culture), Jacques Pastor (projets associatifs et sportifs) et Nicolas Croesi (jeunesse et communication), rempilent tous pour une nouvelle campagne électorale.

Pas de concurrents

« Il nous reste tant de projets à poursuivre ! », s’est enthousiasmé de nouveau le maire sortant qui a fait de la continuité le leitmotiv de sa réélection. Car Georges Marsan affiche régulièrement sa satisfaction. Et ne se fait pas prier pour dresser un bilan flatteur de la politique communale. Notamment en ce qui concerne la création du portail d’archives en ligne des registres d’état civil, l’organisation du salon du Livre Gourmand ou le lancement de la salle de sport Hercule Fitness Club. Sans oublier la mise en place de l’application Pay By Phone, permettant aux particuliers de gérer la durée de leur stationnement horodaté à distance. Ou encore, la refonte et la modernisation du site internet de la mairie.

Sauf surprise, la liste Evolution communale ne devrait pas affronter de concurrents. Un scénario qui pourrait démotiver les électeurs au moment de se rendre aux urnes le 17 mars prochain. Or, pour asseoir sa légitimité, l’équipe sortante a fait de la participation un enjeu majeur. Elle s’est donc lancée sur les réseaux sociaux en espérant mobiliser un maximum de votants. Le maire s’est même créé un compte Instagram ! Cela tombe bien : la transition numérique est une des priorités de la principauté pour les années à venir.