39e édition du Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française, victoire de Margot Baronchelli

39e édition du Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française, victoire de Margot Baronchelli

La 39e édition du « Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française » s’est déroulée le mercredi 20 mars au Lycée Technique et Hôtelier de Monaco. Organisé par l’association éponyme présidée par Gilles Brunner, ce concours culinaire à destination des élèves des filières hôtelières, a été remporté cette année par Margot Baronchelli, représentante de Monaco.

Le principe du Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française veut que des « invitations » soient envoyées aux écoles hôtelières européennes pour inciter les élèves, qui le souhaitent, à participer à un concours de cuisine consistant à réaliser deux plats imposés. L’occasion pour ces élèves de mettre en pratique leurs acquis scolaires et professionnels, de se confronter entre eux et de développer leur imagination et leur sens du goût.

Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française, mode d’emploi

Six candidats venus de l’Ile Maurice, du Mexique, de Marseille, Bastia, Saint Chély d’Apchet et Monaco, tous sélectionnés sur dossier, se sont affrontés au travers de la réalisation des deux plats choisi pour les épreuves de cette 39e édition. Cette année, le choix s’était porté sur « le loup farci, trois garnitures dont une à base de moules (obligatoire) et deux libres. Une sauce émulsionnée. » ainsi qu’une « tarte Tatin, réalisée de manière traditionnelle ».

Chaque élève, devait tout d’abord faire parvenir au Lycée Technique et Hôtelier de Monaco la liste des ingrédients et des fiches techniques utiles à la confection de sa recette, s’il voulait bénéficier de quatre heures pour réaliser les deux plats.

Les élèves étaient ensuite jugés par deux jurys. Un premier, composé de chefs de cuisine dit « technique », qui avait pu assister à la confection des plats en cuisine, puis un second dit « dégustation » composés de gastronomes et professionnels de la gastronomie. Ce dernier avait la lourde tâche d’apprécier la présentation et le goût. (Gestion du budget, hygiène, organisation, méthodologie et respect des techniques culinaires faisaient également partie des critères pris en compte).

Une promotion 2019 de qualité

La promotion de cette année du Grand Cordon d’Or de la Cuisine Française avait pour parrain Didier Anies, Meilleur Ouvrier de France 2000, chef Exécutif des Cuisines de l’Hôtel Fairmont à Monaco.

L’édition de cette année aura vu la victoire de la candidate de Monaco, Margot Baronchelli, qui fait donc briller le Rocher une nouvelle fois, confirmant ainsi statut de référence de la gastronomie, de la Principauté.

D’autres prix étaient également décernés aux candidats. Ainsi, le prix du meilleur traitement des matières premières a récompensé Romain Delair, de St Chély D’apchet tandis que le prix de la meilleure note en pâtisserie récompensait Fernanda Centelles, la candidate mexicaine.