Bridge : Geir Helgemo, numéro un mondial, suspendu un an !

Bridge : Geir Helgemo, numéro un mondial, suspendu un an !

Coup de tonnerre dans le monde très policé du bridge. Le Norvégien Geir Helgemo, qui représente Monaco pour les compétitions internationales, a été contrôlé positif à la testostérone en septembre 2018. La Fédération internationale l’a suspendu un an. Drôle d’histoire…

 

On connaissait le dopage à la testostérone dans le cyclisme ou l’haltérophilie, mais dans le bridge, jeu de cartes considéré comme un sport, c’est une première… Cette performance « olympique » a été réalisée par le roi de la discipline, l’incontournable Geir Helgemo. Norvégien de naissance, il représente Monaco lors de toutes les compétitions internationales. Triple champion du monde de la discipline, le bridgeur a fauté le 29 septembre 2018, en marge d’un tournoi à Orlando.

 

Pourquoi un tel acte ?

 

Ce soir-là, la Fédération internationale (WBF) a réalisé un contrôle anti-dopage. Le verdict est tombé : le joueur de 49 ans a été positif à la testostérone… Suspendu pour un an jusqu’au 20 novembre prochain, le joueur doit également rembourser les frais pour les auditions de la commission anti-dopage, à hauteur de 3 659 euros.

 

Pourquoi la testostérone ? Cette hormone est connue pour augmenter la masse musculaire. Selon les métabolismes, elle peut également favoriser la concentration et atténuer la fatigue. Le numéro un mondial tombe de haut. Désormais, il va devoir se refaire une santé…