Un street artist contre le réchauffement climatique !

Un street artist contre le réchauffement climatique !

L’artiste brésilien Kobra a posé ses bombes sur les quais du Yacht Club. Il réalise actuellement une fresque, ayant pour thème l’environnement. Une ambitieuse manifestation de street art amorcée par l’association Brasil Monaco Project, avec le soutien de la Principauté.20

Depuis quelques jours, Kobra peint une fresque de 7 mètres par 12, sur une bâche appelée à être accrochée sur les remparts du Fort Antoine à partir du 25 mars. Le Prince Albert II a en effet autorisé l’œuvre à orner les quais durant neuf mois. Il faut dire que la démarche de l’artiste s’inscrit dans la même optique que les engagements du souverain pour la sauvegarde de l’environnement. L’initiative de cet accrochage revient d’abord à Luciana de Montigny, présidente de l’association Brasil Monaco Project, conseillée par la responsable de la direction du Tourisme et des Congrès au Brésil. Durant un an, Kobra et la structure dédiée aux échanges culturels ont ainsi imaginé comment cette œuvre pourrait voir le jour.

L’art, pour la bonne cause

Hommage à un tableau de Salvador Dali (La Persistance de la mémoire), la fresque se veut un message d’avertissement pour l’humanité. On y voit une banquise fondre tandis que des cadrans d’horloges montrent le temps passant inexorablement. Faute de murs pouvant accueillir de telles dimensions, l’artiste a délaissé sa surface habituelle pour peindre sur textile. Kobra s’est notamment fait connaître pour ses gigantesques patchworks colorés dessinant les visages de grandes personnalités, dont Nelson Mandela ou Salvador Dali.