Ferrari et Leclerc en gommes tendres au Grand Prix de Monaco

Ferrari et Leclerc en gommes tendres au Grand Prix de Monaco

Ferrari partira avec 11 trains de tendres au Grand Prix de Monaco. Un choix offensif justifié par le tracé urbain de Monte Carlo et par le mauvais début de saison de la Scuderia…

Pour le Grand Prix de Monaco, programmé le 26 mai, Ferrari a une revanche à prendre sur Mercedes qui domine outrageusement le début de saison en F1. Ainsi, sur le tracé urbain peu abrasif de Monte Carlo, la Scuderia a fait un choix offensif en sélectionnant 11 trains de tendres (gommes rouges) sur les 13 disponibles. Rappelons que pour chaque Grand Prix, les écuries ont droit à trois gommes différentes parmi les cinq existantes, de C1 (les plus dures) à C5 (les plus tendres). Pour cette sixième manche de la saison 2019, Pirelli a mis à disposition des équipes les gommes C3, C4 et C5.

De son côté, Mercedes se situe dans la moyenne des écuries en emportant dix trains de tendres pour deux sets de médiums (C4, jaunes). Par mesure de sécurité, ces médiums jaunes seront sans doute testés par les pilotes lors des Essais Libres 2. Ce qui obligerait l’écurie allemande à les utiliser en course…

Rappelons encore que chaque pilote doit changer au moins une fois de composé pendant la course et que les écuries engagées en Q3 doivent conserver obligatoirement un train du mélange le plus tendre et l’utiliser éventuellement à ce moment des qualifications. Les autres peuvent quant à elles le garder pour la course. Pour finir, chaque monoplace doit avoir deux trains, un de mediums et un de durs (blancs), disponibles pour la course, avec l’obligation d’utiliser l’un d’entre eux.