Ce fut juste mais c’est passé pour la Roca Team lors du premier match de la série en demi-finale de Jeep Elite. Les Monégasques l’ont emporté en prolongation face à Dijon (82-77).

Qualifiée en deux manches face à Limoges (93-73 à domicile, 90-62 à Beaublanc), la Roca Team, deuxième de la saison régulière, attaque la demi-finale de jeep Elite en pleine confiance. On a pourtant senti les joueurs de Sasa Obradovic soulagés à l’issue d’une rencontre ou ils ont arraché la décision en prolongation (82-77). Ils ont en effet dû s’arracher samedi à domicile pour venir à bout de Dijon et remporter le premier match de la série au meilleur des cinq rencontres.

Un bon départ suivi d’un trou d’air

La roca Team a pourtant pris le départ idéal dans sa salle de Gaston-Médecin, en se montrant agressif en défense face à des Bourguignons passifs et rapidement distancés (20-4, 11e). Mais le moindre relâchement se paie immédiatement face à la JDA. Monaco, qui a ensuite enchaîné les pertes de balles, peut en témoigner. Car la belle mécanique azuréenne s’est peu à peu fissurée face au changement de visage de la JDA. Si bien que les visiteurs ont empoché les trois quart-temps suivants et poussés les locaux à la prolongation où ils prenaient même l’avantage à deux reprises.

Insuffisant cependant pour venir à bout d’une équipe monégasque dont les individualités se sont reprises dans le money time. Excellent à longue distance, Yakuba Ouattara (19 points, 8 rebonds) a été déterminant dans ce succès. Comme la paire de meneurs Lazeric Jones (11 points, 9 passes) – Dee Bost (10 pts), bien secondée par ses intérieurs Elmedin Kikanovic (16 points) et Jarrod Jones.

« J’aime le fait qu’on ait gagné dans la difficulté. Cela permet de prendre conscience que tu n’es pas imbattable, comme notre série actuelle peut le laisser penser. On sera mieux préparés mentalement », a prévenu Sasa Obradovic.

Le deuxième match aura lieu, à nouveau dans la salle Gaston-Médecin, lundi à 20h45.