Le réseau 5G sera activé en juillet sur le Rocher, c’est ce qu’annonce Monaco Telecom. Une avancée technologique considérable qui se veut le premier pilier de la mise en place de la « Smart Principality ».

Arrivée imminente de la 5G ! L’information a été officialisée mardi par Martin Perronnet, Directe, ur Général de l’opérateur monégasque, à l’issue d’une conférence de presse, en présence des principaux acteurs du projets, dans les locaux de MonacoTech. Promise depuis 2018 suite à la signature d’un partenariat avec l’équipementier chinois Huawei, et un test en avant première lors du Monaco Yacht Show, l’activation du nouveau réseau laisse entrevoir de très fortes évolutions, notamment pour les entreprises de la Principauté.

L’arrivée de la 5G, qui s’inscrit dans le cadre du programme #ExtendedMonaco, présenté le 30 avril dernier, est également une marche de plus vers la Smart Principality dont la 5G, constitue l’un des piliers forts aux côté de la fibre optique et de l’émergence d’un cloud souverain.

Cependant même si la nouvelle a de quoi enthousiasmer, Martin Perronnet tient un discours mesuré et prudent, « Avant même de nous projeter vers des opportunités de progrès, la priorité de la 5G est de nous maintenir au cœur d’un réseau de qualité, celui-là même qui arrive à saturation avec la 4G », a indiqué le Directeur Général de Monaco Telecom avant de poursuivre : car le premier enjeu est là : face à l’explosion de la demande pour les services de l’internet mobile (1er mode d’accès aux services bancaires, consommation accrue de l’information et des réseaux sociaux gourmands en vidéo et donc en bandes passantes, utilisation accrue des applis GPS, etc), il s’agit tout bonnement d’assurer la qualité de service et de répondre à tous ces besoins ». 

Il conclura tout de même sur une note plus visionnaire, évoquant la « révolution dans le monde de l’entreprise qui va ainsi pouvoir communiquer massivement avec tous les objets connectés, quasiment en temps réel ! ». En effet, pour rappel la 5G devrait permettre des débits multipliés par dix, des temps de connexions dix fois inférieurs à ceux de la 4G, et devrait permettre accroître de façon considérable le traitement d’objets connectés, à l’image des voitures autonomes.

Sécurité, géopolitique et Huawei

Le constructeur chinois Huawai étant actuellement engagé dans une guerre commerciale opposant la Chine et les Etats-Unis, l’activation du réseau 5G sur le Rocher génère quelques questions d’ordre sécuritaires. Une situation géopolitique qui aura poussé Monaco Telecom a jouer la carte de la sureté. Afin de garantir la sécurité du territoire numérique monégasque, l’opérateur a procédé à un renforcement de la protection par le biais de de sas mis en place à l’entrée. Un dispositif qui permettra d’identifier l’identité et la nature de l’activité de tous ceux qui interagiront avec les équipements.

Diffusions des ondes et question sanitaire

Le déploiement de la 5G ne devrait pas occasionner plus d’ondes diffusées. Directeur du Développement des Usages Numériques, Christophe Pierre indique que «  La Principauté a adopté depuis 2010 une réglementation dans ce domaine encore plus restrictive que la norme internationale édictée par l’ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection) qui a énoncé les lignes directrices définissant les valeurs limites d’exposition à ne pas dépasser.  Ces dernières sont déjà 50 fois inférieures au niveau induisant l’apparition des premiers effets thermiques et, pour Monaco, ces valeurs ont été encore plus réduites »

Il précise que «27 sites d’implantation d’antennes seront autorisés, une fois contrôlés, pour la 5G reprenant ceux utilisés pour la 4G ; il n’y a pas d’antennes 5G dans le mobilier urbain, ni dans les nouveaux abri-voyageurs ; le Gouvernement publiera, cet été, la carte d’implantation des sites autorisés et contrôlés et, en fin d’année, un cadastre électromagnétique».