Un accord pour les salariés de Foreplast

Un accord pour les salariés de Foreplast

Si on n’en connaît pas encore la teneur exacte, un accord vient d’être trouvé entre la direction et les salariés de l’entreprise Foreplast, qui va bientôt fermer ses portes. Une page se tourne pour cette emblématique société de Monaco depuis plus de 64 ans.

En avril dernier, on apprenait que l’entreprise Foreplast, anciennement Mecaplast, allait cesser ses activités. Une entreprise historique de la Principauté, créée en 1955 dans un appartement monégasque par Charles Manni et spécialisée dans les pièces plastiques pour l’industrie automobile. Devenue Foreplast en 2014 et appartenant au groupe Novares, l’entreprise était devenue grande, jusqu’à devenir l’une des plus importantes du Rocher. Malheureusement, un plan social du groupe Novares est annoncé au printemps dernier, surprenant les 59 salariés : en effet, l’entreprise avait encore engrangé 6,5 millions d’euros de bénéfices en 2018. Et la proposition de la direction d’un plan d’investissement de 150 000 euros n’est pas passé. Les salariés se mettent alors en grève, relayée médiatiquement.

Une sortie d’impasse

Une grève interrompue, puis reprise en ce mois d’août, les tractations avec la direction faisant du surplace. Jusqu’à ce samedi 24 août, où un accord aurait enfin été trouvé. Les salariés demandaient en effet des conditions de départ revues à la hausse, avec la conservation de leur assurance santé pendant une année, un accompagnement prioritaire pour trouver un nouvel emploi et une indemnité de perte d’avantages sociaux. On ignore encore si toutes les demandes ont été acceptées par la direction, mais la levée de la grève semble aller dans ce sens. Un soulagement pour les salariés.