En plus de son titre de mer la plus polluée d’Europe, la mer Méditerranée est également celle qui contient le plus de bactéries et de virus potentiels, à cause de cette pollution entièrement due à l’homme.

Des eaux de plus en plus chaudes et de plus en plus polluées, tel est le terrible constat que les scientifiques mettent au jour concernant la mer Méditerranée, autrefois une splendeur sans précédent. Malheureusement, c’était sans compter les déchets plastiques (et surtout les micro-déchets) déversés par l’homme : jusqu’à 200 000 tonnes chaque année. Une situation croissante qui développe surtout des effets nocifs non seulement pour la faune et la flore maritime, mais aussi pour l’homme lui-même. En effet, actuellement sur toute l’étendue de la mer Méditerranée, il y aurait plus de 250 milliards de micro-déchets plastiques. Un chiffre qui donne le tournis, mais qui permet surtout l’éclosion de bactéries autour de ces micro-déchets.

La plastiphère à l’étude

On appelle ce phénomène la plastiphère, dont on ignore encore sa portée immédiate. C’est pourquoi les scientifiques sont en train de l’étudier de près, car ces bactéries, peuvent se déplacer très rapidement, tant elles sont légères et peuvent être porteuses de maladies éventuelles, aussi dangereuses pour la faune et la flore que pour l’homme. Ce dernier es en effet amené à en ingérer suite à la pêche de poissons et crustacés. Il est donc de plus en plus essentiel d’avoir un comportement responsable sur nos plages et lors de nos promenades en mer…