Monaco et le Nicaragua ouvrent des relations diplomatiques

Monaco et le Nicaragua ouvrent des relations diplomatiques

Un accord ouvrant des relations diplomatiques entre Monaco et le Nicaragua a été signé la semaine dernière par les représentants des deux états aux Nations Unies. Des liens d’amitié qui s’appuient sur un même combat pour la sauvegarde de l’environnement.

 

Le 4 septembre dernier, le plus grand pays d’Amérique Centrale a officiellement consolidé ses liens d’amitié avec l’un des plus petits États du monde : le Nicaragua et Monaco ont signé un communiqué par le biais de leurs représentants aux Nations Unies, Isabelle Picco et Jaime Hermida, les engageant à renforcer leur coopération. Des relations qui reposent en partie sur un combat commun, celui de l’écologie. Le Nicaragua et Monaco sont en effet deux fervents acteurs de la sauvegarde de l’environnement, et c’est bien en ce sens que cet accord diplomatique a été signé mercredi dernier.

55% de l’électricité du Nicaragua fournie par l’énergie solaire

En effet, le pays qui compte plus de 6 millions d’habitants a pris des mesures fortes concernant les enjeux liés au changement climatique. C’est aujourd’hui plus de la moitié de son électricité – soit 55% – qui est produite par l’énergie solaire et des éoliennes. Une opération réalisée grâce à des partenariats noués avec des entreprises privées qui n’est pas sans rappeler les projets conduits depuis plusieurs années en Principauté. Cet été encore, de nombreuses initiatives ont été lancées par le gouvernement pour œuvrer de façon significative en faveur de l’écologie, parmi lesquelles la mise en place des taxis électriques, des kiosques d’informations alimentés par l’énergie solaire ou encore le renouvellement de l’opération « Je navigue, Je trie » sur le port… Ces nouveaux liens avec le Nicaragua apparaissent ainsi comme une action supplémentaire dans l’attention portée à la préservation de la planète.