Une conférence sur Zola au Théâtre des Variétés

Une conférence sur Zola au Théâtre des Variétés

Lundi 11 novembre, à partir de 18h30, se tiendra au Théâtre des Variétés une nouvelle conférence dont l’Association Monégasque pour la Connaissance des Arts (AMCA) a le secret. Elle est consacrée à Emile Zola et à son rapport tout particulier à la peinture.

Régulièrement, l’AMCA propose au public monégasque des conférences fort appréciées sur l’art. La dernière en date eut lieu en octobre et fut consacrée à Degas. Celle-ci mêle littérature et peinture, puisqu’elle s’intitule Zola, l’écrit au service du pictural. Il faut dire qu’Emile Zola s’intéressait tout particulièrement au monde de la peinture, comme le prouve le 14e volume de sa saga des Rougon-Macquart, L’Oeuvre, où le héros, Claude Lantier, est un peintre maudit qui essaie, tant bien que mal, à imposer une nouvelle forme de peinture au public, sans succès. Il finira d’ailleurs par sombrer dans la folie. Un personnage inspiré par un ami proche de Zola, Paul Cézanne, son ancien camarade de classe de quand ils vivaient à Aix-en-Provence. L’un se rêvait peintre et l’autre poète. On peut dire que leurs aspirations ont pour le moins été réalisées.

Impressionnisme et naturalisme

C’est par l’intermédiaire de Cézanne que Zola, futur écrivain naturaliste, va rencontrer de nombreux artistes et défendre ce que l’on considérait alors comme un art nouveau et moderne. C’est ainsi qu’il louera tout spécialement Le Déjeuner sur l’herbe de Manet et écrira tout le bien qu’il pensera des impressionnistes. Mais gagné par le Naturalisme, il finira par se brouiller avec Monet, puis avec Cézanne. La parution du roman L’Oeuvre enterrera un peu davantage leur amitié sur le point de se tarir. C’est tout ceci et bien d’autres choses qui seront relatées au Théâtre des Variétés, par l’écrivain et journaliste Christophe Mory.