Lors d’une conférence de presse hier après-midi, le Gouvernement princier a précisé plusieurs points sur la crise du coronavirus en Principauté. Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a abordé les sujets de la chloroquine, des dépistages, des masques et du gel hydroalcoolique.

 

27 avéré à Monaco, dont une guérison

Il y a quatre nouveaux cas positifs au COVID–19 en Principauté depuis dimanche soir, portant le total à 27 cas avérés dont une guérison. Didier Gamerdinger a précisé que ces personnes n’étaient pas toutes résidentes à Monaco. Dix d’entre eux sont hospitalisées soit en Principauté soit en France. D’autres sont confinées à domicile avec des symptômes légers et sont suivies par les médecins. De surcroît, le ministre a confirmé que plusieurs soignants du Centre hospitalier Princesse-Grace (CHPG) ont été testés positifs au coronavirus. « La situation sanitaire reste gérable compte tenu de cette évolution. Nous ne sommes pas encore sur une augmentation très rapide de l’épidémie », rassure Didier Gamerdinger.

 

Le recours à la chloroquine

L’utilisation de la chloroquine contre le COVID-19 fait beaucoup de polémique en France, mais le CHPG utilise déjà cet antipaludéen – prometteur et efficace pour certains patients – sous surveillance médicale « très étroite » en étant attentif à ses effets secondaires indésirables. « Le Ministre d’Etat a pris une décision en vue de préserver les stocks en Principauté et de prévenir une automédication dangereuse. Il permet leur préemption auprès des grossistes-répartiteurs et l’interdiction de leur dispensation par les pharmacies d’officine. En revanche, pour les patients déjà sous traitement de chloroquine, ils pourront s’en procurer auprès d’une seule officine en Principauté ». « Parce que cette molécule présente des risques d’utilisation indue et de surdosage causant des problèmes cardiaques et rénaux, elle ne sera délivrée ou utilisées qu’après un contrôle étroit et sous surveillance médicale, » précise Didier Gamerdinger.

 

Les livraisons de gel hydroalcoolique

Il y a trois laboratoires qui produisent désormais du gel hydroalcoolique en Principauté. Le Gouvernement assure que des quantités importantes seront destinées à des structures de santé et des pharmacies dans les prochains jours. « Un laboratoire monégasque a livré 1,5 tonne de gel la semaine passée et devrait livrer 1,4 tonne cette semaine. Un second laboratoire devrait produire cette semaine 6 000 litres. Le troisième a produit 170 litres la semaine passée, et devrait produire 650 litres d’ici demain, plus 650 d’ici la fin de cette semaine-ci ».

Vidéo : Comment les pharmaciens monégasque gèrent la pénurie de gel hydroalcoolique face au COVID-19

 

Les dépistages et les analyse à Monaco

Concernant les tests de dépistages, Didier Gamerdinger indique que Monaco ne dispose pas des « laboratoires spécialisés de très haut niveau » et pour cela la Principauté doit envoyer les prélèvements à Nice, à Marseille et même à Paris. En même temps, selon le ministre, Monaco en réalise davantage que d’autres pays. « Le test est manuel et ne peut être appliqué que dans des laboratoires spécialisés de très haut niveau. L’analyse prend quatre heures, plus le temps d’acheminement. Nous n’avons pas en Principauté ce type de laboratoire car nous n’avons pas de service d’infectiologie », explique Didier Gamerdinger.

Le gouvernement étudie trois pistes pour permettre d’effectuer les tests directement à Monaco. « Première piste: on a un automate en précommande auprès d’un fournisseur français. Cette machine est actuellement en test et permettrait une analyse en 35 minutes, donc un dépistage à plus grande échelle. Si elle est certifiée par les autorités françaises, on la prend. Deuxième piste : on a des automates à l’hôpital qui nous permettent par exemple, sous une demi-heure, de détecter la grippe A. Si les industriels de la pharmacie trouvent les réactifs qui permettent de mettre en évidence le COVID–19, nous achèterons ces réactifs qui seraient compatibles avec nos automates. Pour l’heure, ces réactifs sont en cours de test. Une dernière méthodologie italienne nous intéresse, ce sont des machines plus petites, 30 cm par 30 cm, en cours d’expérimentation en Italie. Si celles-ci sont certifiées et livrables à brève échéance, on en achètera deux. »

 

Les livraisons de masques sont attendues 

Le ministre souligne que la priorité est au système hospitalier, aux pompiers et aux professionnels de santé. La Principauté a commandé des masques en provenance de Chine qui doivent arriver dans les prochains jours. Deux sociétés monégasques produisent 500 à 600 masques par jour pour les patients en ville. « Ce sont des masques en coton qui ne peuvent pas convenir aux professionnels de santé pour qui il faut des masques chirurgicaux. »

« Évidemment, comme les autres pays, nous sommes en tension. Nous approvisionnons l’hôpital, les pompiers, les professionnels de santé de ville. Nous le faisons à flux tendu. Nous avons des commandes massives en cours. Mais, attention aux escroqueries, nous sommes submergés de propositions spontanées. La France a réquisitionné toute la production de ses propres unités françaises. Tous les producteurs de masques situés en France ont obligation de ne servir que la France. Donc impossibilité pour nous de s’approvisionner auprès d’eux. Nous avons commandé en Chine, mais la Chine a du mal à livrer. »

 

La suspension des visites au CHPG

Les visites au Centre hospitalier Princesse-Grace sont interdits dès aujourd’hui. La seule exception est pour les malades en fin de vie. Les autres peuvent sont encouragés à rester en contact avec leur proches par téléphone et visio-conférence. L’hôpital se prépare au COVID–19 en libérant les lits pour pouvoir accueillir les personnes qui doivent être hospitalisées ou placées en réanimation.

 

Une cellule psychologique

Les autorités sanitaires ont mis à disposition des psychologues pour répondre à une éventuelle détresse des monégasques. Voici les coordonnées de la ligne dédiée au COVID–19 : 92 05 55 00, disponible 7 jours sur 7 de 9 heures à 18 heures.

 

Pour suivre en direct l’évolution de la situation de COVID–19 à Monaco, rendez-vous sur notre page « Coronavirus Live ».

Actualités Coronavirus à Monaco en 4 langues 🇫🇷🇬🇧🇮🇹🇷🇺

Geplaatst door Monaco Tribune op Dinsdag 24 maart 2020