Nous nous sommes entretenus avec plusieurs entrepreneurs monégasques pour voir comment ils font face à la situation de crise sanitaire inédite.

Caroline Olds,  Caroline Olds Real Estate

Caroline Olds Real Estate

Caroline Olds Real Estate

À propos de Caroline Olds Real Estate

J’ai ouvert ma société il y a dix ans. Nous sommes maintenant installés rue de Millo dans la Condamine. J’ai six collaboratrices formidables dans mon équipe, qui sont toutes extrêmement dévouées et professionnelles. Nous faisons beaucoup d’affaires avec la communauté anglophone de Monaco. Nous avons de nombreux contacts et des clients potentiels qui viennent de Londres. Cependant, nous traitons aussi avec les Monégasques, car nous vendons et louons des propriétés résidentielles et commerciales. Je travaille dans la région depuis plus de 20 ans, avec plus de 35 ans d’expérience maintenant.

La vie pendant le confinement

Personnellement, j’ai apprécié de faire une pause avec la pression et le travail acharné qui m’ont accaparé pendant de nombreuses années. J’ai pu faire plus d’exercices, cuisiner, passer du temps avec mes enfants, lire. Au cours des dernières semaines j’ai, bien sûr, aidé certains de mes clients et amis qui font partie des personnes à risque, ou qui sont seuls, en faisant des courses, des livraisons et en les accompagnant avec les tâches quotidiennes comme le courrier. J’ai maintenant très envie de retourner au travail et retrouver ma routine le plus vite possible.

Soutenu par la Principauté 

La Principauté a été d’un soutien incroyable dès le premier jour. Le Monaco Economic Board nous a tendu la main, ainsi que le gouvernement princier par l’intermédiaire de notre comptable et de la Chambre Immobilière. J’ai été très impressionnée par le soutien offert et la rapidité de leur réponse. Mon activité ne repose pas sur des transactions quotidiennes et j’espère que nous allons rattraper le retard pris dans le courant de l’année. Comme je n’ai pas beaucoup de dépenses, j’ai de la chance.

Krista Madden, In your element festival 

In your element festival

In your element festival

Passage au numérique

Le festival devait initialement se dérouler à Monaco le 4 avril. Malheureusement, en raison de l’épidémie, nous avons dû l’annuler et nous attendons d’annoncer une nouvelle date pour pouvoir organiser pour de bon le festival à Monaco. Comme tout le monde est à la maison et utilise beaucoup les réseaux sociaux, j’ai pensé que ce serait un excellent moyen d’atteindre notre communauté qui voulait venir au festival en faisant les cours et les ateliers sur Instagram Live. Il y a eu un compromis sur la façon dont les ateliers ont été présentés, dans les cuisines et les salons de nos entraîneurs et nos experts, mais tout le monde les a appréciés. Nous nous sommes tous sentis connectés a travers l’écran de nos téléphones, et l’énergie était très positive pendant le week-end, c’était une excellente façon de passer le temps pendant le confinement.

Des projets en préparation

Nous avons un festival au Royaume-Uni prévu en septembre au château de Belvoir, un lieu spectaculaire où ils tournent la série The Crown de Netflix. J’espère que cette date est suffisamment éloignée pour que nous puissions la tenir et nous espérons bientôt pouvoir fixer une nouvelle date pour Monaco début octobre. Nous continuons à faire des cours en direct sur notre page Instagram pendant toute la durée du confinement. Nous voulons donner des cours utiles et divertissants à notre public et augmenter le nombre de nos adeptes afin que davantage de personnes puissent venir à nos événements.

Albert Nahas, MOCO

Moco juices Monaco

MOCO

Les experts des jus de Monte Carlo 

MOCO a d’abord commencé par importer des noix de coco Nam Hom de Thaïlande. Cela a rapidement créé un marché pour les produits sains, ce qui nous a naturellement conduit à faire des jus biologiques pressés à froid. Cela fait maintenant un an que nous travaillons avec les supermarchés, les hôtels de luxe, les bateaux et les livraisons à domicile.

S’adapter au confinement 

La quarantaine a été un bon moment pour l’équipe et moi pour réfléchir aux nouveaux produits à lancer prochainement. J’aime passer un peu de temps à la maison car je suis toujours en mouvement et en voyage. Nous avons organisé plusieurs donations à des organisations importantes de Monaco, comme l’hôpital, car nous voulions les aider à notre manière. Les jus pressés à froid ne sont pas un don courant, mais j’espère que tous ceux qui ont reçu nos bouteilles les ont appréciés.

Soutenu par la Principauté

La Principauté a proposé des mesures aux entreprises pour les aider à répartir leurs frais de fonctionnement sur plusieurs mois. Nous avons décidé de ne pas demander cette aide, car nous avons réussi à continuer à fonctionner d’une manière ou d’une autre normalement et nous pensons que cette aide devrait aller à ceux qui ont plus de difficultés.

La vie pendant le confinement:

Personnellement, je respecte ces mesures autant que possible. Je dois faire quelques réunions mais j’essaie de les limiter au maximum. Je préfère ne pas m’étendre sur les avantages de la crise car chaque crise créée des opportunités spécifiques pour les entreprises. Le plus important est de s’assurer que tout le monde est en bonne santé et que la « vie normale » peut reprendre, même si, d’un point de vue réaliste, les choses seront très différentes.

Des projets en préparation

MOCO prévoit de s’agrandir dans les six prochains mois. Nous avons commencé à distribuer nos produits dans d’autres pays européens et veillerons à ce que notre présence en France devienne encore plus importante.