Dans son Bulletin de l’Economie, l’IMSEE a présenté le bilan du premier trimestre 2020. Sans grande surprise, l’économie monégasque, comme mondiale, a été fortement impactée par la pandémie de Covid-19.  

Fin mars 2020, le chiffre d’affaires de la Principauté, hors activités financières et d’assurance, a diminué de presque 3% par rapport à 2019. Assez logiquement, la plus importante baisse se situe dans le secteur de l’hébergement et de la restauration, avec une chute de -28,5%. Il en va de même pour le transport et de l’entreposage avec -18,7%, ainsi que le commerce de détail (automobile, habillement, bijouterie) qui recule de 11,3%. Pour autant, malgré la crise sanitaire, d’autres secteurs ont vu leur chiffre d’affaires augmenter : c’est par exemple le cas des activités immobilières avec une hausse de 25%. Plus de 100 transactions immobilières ont été réalisées au premier trimestre.

Le tourisme durement touché

Le nombre d’emplois dans le secteur privé a lui aussi légèrement diminué de 3% par rapport à l’année précédente, tout comme le nombre d’heures travaillées qui a baissé de 5%. Là encore, le secteur le plus touché est celui de l’hébergement et de la restauration : il perd 10% de ses emplois et environ 9% du volume horaire travaillé par rapport au premier trimestre 2019. Le milieu de l’intérim a également souffert avec -13,6% du nombre d’emplois.

Autre secteur durement touché par la crise sanitaire : le tourisme. Si le taux d’occupation était stable en janvier et février, il a connu une importante chute en mars, confinement oblige, avec -41,7% par rapport à l’année précédente. Depuis le début de l’année, une seule escale de navire de croisière a eu lieu au mois de janvier, contre cinq l’année précédente à la même période.