Le Comité Régional de Tourisme (CRT) Côte d’Azur France, qui a débloqué un budget de deux millions d’euros pour soutenir la reprise d’activité des professionnels du tourisme azuréen, a présenté son vaste plan de relance.  

Aux grands maux les grands remèdes. Le CRT Côte d’Azur France a présenté ce 25 juin son plan de relance destiné à aider à sauver ce secteur fondamental de l’économie azuréenne. Chaque année, la Côte d’Azur accueille 11 millions de touristes. Alors, pour appliquer ce plan, deux millions d’euros ont été levés à partir de fonds privés et publics : 80% seront dédiés au tourisme de loisirs et 20% en tourisme d’affaires.

Objectif : amortir une catastrophe sociale et économique

La première cible de ce plan est bien évidemment le marché français : nombreux sont les touristes qui, cette année, privilégierons un séjour dans l’hexagone plutôt qu’à l’étranger. Pour les convaincre des charmes de la Côte d’Azur, une vaste campagne a été mise en place. Spots publicitaires à la télévision, campagne d’affichage à Paris, Lyon et dans le Grand Sud qui, entre la mi-juin et le 1er juillet, pourra toucher 10% de la population française. Différentes collaborations ont été nouées avec les médias locaux et nationaux, ainsi qu’avec plusieurs influenceurs. Enfin, des partenariats ont été créés avec plusieurs sociétés de transports comme Oui SNCF, Easy Jet ou encore Air France.

La deuxième partie du plan sera elle dédiée au tourisme d’affaires, reporté à la saison automnale car « totalement à l’arrêt et totalement sinistré ». Seront notamment mis en œuvre des campagnes de promotion digitale sur les marchés européens comme l’Allemagne, la Suisse, la Scandinavie, l’Italie et le Royaume-Uni.