Le 20 octobre, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé la mise en place de tests antigéniques obligatoires dans les aéroports français. Les centres de dépistage seront généralisés à partir du 26 octobre.

Le principe est le même qu’avec un test PCR, à une différence près : contre 24h d’attente pour le PCR, le test antigénique donne des résultats en une vingtaine de minutes seulement. Faisant partie de la nouvelle stratégie gouvernementale, ces tests de dépistages seront proposés dans les aéroports « au départ de destinations comme les États-Unis ou l’Italie et à l’arrivée de pays en zone rouge, de manière à ce que nous n’ayons plus de personnes qui rentrent de ces pays sur le territoire français sans être testées », a précisé Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports, à CNews.

Quid du couvre-feu

Le couvre-feu sera mis en place dans les Alpes Maritimes dans la nuit du 23 au 24 octobre. À comptez de cette date, si vous souhaitez vous rendre ou quitter l’aéroport Nice Côte d’Azur entre 21h et 6h, il faudra obligatoirement vous munir d’un justificatif de voyage (à savoir votre billet d’avion) ainsi que d’une autorisation de déplacement remplie que vous pouvez télécharger sur le site du Ministère de l’Intérieur. Une exception s’applique pour les accompagnateurs de passager mineur ou vulnérable.

Selon Franck Goldnadel, nouveau président de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, le trafic aérien a été divisé par trois cette année par rapport à 2019. Une reprise normale du trafic devrait avoir lieu en « 2023-2024 ».