Au vu de la situation sanitaire et de l’afflux des patients atteints du Covid-19, les fêtes de fin d’années sont compromises. Même si rien n’est définitif, pour l’heure, les sons de cloches ne virent pas en faveur des festivités habituelles.

Noël « ne sera pas une fête normale » a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans un entretien au Journal du dimanche, le 1er novembre. Sans artifices et faux semblant, il ajoute : « Nous cherchons à créer les conditions pour vivre un Noël le moins contraignant possible même s’il est difficile d’envisager de grandes soirées. » En effet, la magie du réveillon risque d’être affectée par un trouble-fête : le Covid-19. Quoi qu’il en soit, à Monaco, les enfants sont toujours dans l’attente du Père Noël et des attractions de fin d’année.

Des festivités revues à la baisse en Principauté

Alors que la menace d’annulation planait, la mairie de Monaco a annoncé le 30 octobre, le maintien du village de Noël. Si l’événement aura bien lieu sur l’esplanade du port Hercule, du 4 décembre au 3 janvier 2021, les habitants doivent s’attendre à quelques changements : « Le maire et les membres du Conseil communal ont souhaité qu’un village dans un format très réduit soit mis en place » précise la mairie de Monaco. Les enfants auront donc le droit de virevolter dans quatre attractions sur le quai Albert 1er : la pêche aux canards, le traditionnel carrousel, un nouveau manège dénommé « balade en caribou » et un autre en forme de sapin. Du moins « sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire en Principauté. »