À compter du vendredi 30 octobre et pour une durée d’un mois a minima, un confinement national a été mis en place en France. Ainsi, les voyageurs en avion doivent répondre à plusieurs impératifs. Parmi eux : la réalisation d’un test de dépistage. C’est pourquoi, l’aéroport de Nice propose une alternative à ses passagers.

Outre l’attestation de déplacement, le document attestant de la nécessité de voyager, la carte d’embarquement et la pièce d’identité, les passagers doivent absolument se faire dépister avant de s’envoler dans les nuages. Ces demandes, les voyageurs pressés ou seulement de passage dans une destination les voient comme des contraintes de temps, bien qu’ils aient conscience de leur importance.

Ainsi, dans le but d’offrir un service efficace et rassurant, l’aéroport Nice Côte d’Azur déploie des tests antigéniques avec le soutien de l’État, de la Ville, de l’Agence régionale de Santé, et en partenariat avec Air France et Alitalia. Le coup d’envoi de ce nouveau service gratuit a eu lieu le vendredi 30 octobre 5 h du matin.

Nous créons les conditions optimales pour donner confiance aux passagers de prendre l’avion en leur permettant de se faire dépister.

Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur

Qui peut se faire dépister ?

  • Les tests sont proposés prioritairement et sur la base du volontariat aux voyageurs : des compagnies partenaires à destination des Dom-Tom, ayant une escale à Paris-Orly ou Roissy-Charles de Gaulle, et à ceux à destination de Rome.
  • Ils sont aussi accessibles à tous les passagers au départ de Nice ayant fait la demande.

Comment ?

Où et quand ?

  • Vous pouvez vous rendre du lundi au vendredi (hors jours fériés) de 8 h à 14 h au centre de tests. En dehors de ces horaires, la pharmacie du Terminal 2 reste disponible pour effectuer un test antigénique.
  • Il faut se présenter au plus tard 90 minutes avant le décollage, les résultats étant obtenus en 30 minutes environ et valables 72 h.