Au cours d’une séance de qualification marquée par les intempéries, Charles Leclerc (Ferrari) n’a pas réussi à hisser sa monoplace en Q3. Le pilote monégasque s’élancera seulement de la 14e place sur la grille, juste derrière son futur coéquipier chez Ferrari, Carlos Sainz (McLaren).

Il redoutait la pluie. « Demain (samedi) pourrait être une journée difficile » confiait Charles Leclerc à l’issue des essais libres vendredi. Cela n’a pas manqué. Au terme d’une séance de qualification disputait sous la pluie et interrompue pendant près de quarante-cinq minutes, le Monégasque a signé seulement le 14e temps au moment de la reprise, sur une piste moins détrempée. Aux côtés notamment de Lando Norris (McLaren), Sebastian Vettel (Ferrari), Carlos Sainz (McLaren) et Pierre Gasly (AlphaTauri), des pilotes habitués à la Q3, Charles Leclerc a subi le conséquences de la coupure.

Première pole position pour Lance Stroll

Une déception pour le pilote Ferrari, qui s’élancera loin sur la grille, et qui devra se contenter de viser une place dans le top 10 durant la course, deux semaines après sa belle cinquième place lors du Grand Prix d’Emilie-Romagne. Une course qui verra Lance Stroll (Racing Point) partir de la pole position pour la première fois de sa carrière, devant Max Verstappen (Red Bull) et Sergio Perez (Racing Point). Quatorzième rendez-vous de la saison, le départ du Grand Prix de Turquie sera donné ce dimanche (11h10, heure française).