Alors que la direction de l’Hôtel Méridien Beach Plaza s’apprêtait à licencier plusieurs de ses employés, le plan social a finalement été annulé par l’établissement, au lendemain d’une grève votée par 78 salariés.

Le 18 mai dernier, de nombreux salariés de l’établissement avaient voté, lors d’une assemblée générale, la mise en place d’une grève surprise de 24 heures, afin de manifester leur désapprobation face au plan social de l’Hôtel Méridien Beach Plaza qui menaçait alors 31 postes. À l’approche du Grand Prix de Formule 1 qui s’est déroulé la semaine dernière en Principauté, la nouvelle avait probablement inquiété l’établissement puisque celui-ci devait accueillir une centaine de membres de l’écurie Ferrari.

Un « plan de licenciement d’opportunité » ?

Le mercredi 19 mai, la veille de l’événement automobile, les employés de l’hôtel ont donc reçu une bien rassurante nouvelle, un mail les informant de l’annulation du plan social. « C’est une victoire à mettre au crédit des travailleurs mobilisés de cet hôtel et à la détermination des responsables syndicaux », a rappelé Olivier Cardot, le secrétaire général de l’Union des syndicats de Monaco, lors d’une récente interview accordée à L’Observateur de Monaco, avant de conclure : « c’est la preuve qu’il s’agissait d’ un plan de licenciement d’opportunité, injustifié et inacceptable ».