À l’occasion de la récente réouverture des musées français, Monaco Tribune vous donne trois bonnes raisons de redécouvrir les espaces culturels niçois ce weekend, des sorties qui nous ont tant manqué en ces durs temps de pandémie. Au programme ? De l’art contemporain, des ruines romaines et 500 ans d’histoire sportive !

Depuis le mercredi 19 mai dernier, les musées et les monuments de France ont été autorisés à rouvrir, à la suite de l’assouplissement des mesures sanitaires mises en place dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. L’occasion rêvée d’explorer plusieurs musées niçois, dès ce weekend.

Dans le quartier de Cimiez, le Musée archéologique a rouvert ses portes, permettant ainsi aux passionnés d’histoire de découvrir l’ancienne ville romaine de Cemenelum et les vestiges de son ensemble thermal. Statuettes en bronze, bijoux, flacons à parfum et vases antiques : le musée retrace le mode de vie des anciennes civilisations de la Méditerranée.

De Niki de Saint Phalle à Yannick Noah

Yves Klein, Niki de Saint Phalle ou Ben. Autant d’artistes renommés du XXème siècle dont les œuvres sont exposées au MAMAC, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain niçois. Embarquez dès à présent pour un voyage en plein cœur du Pop art et du Nouveau réalisme !

Le point commun entre la raquette de l’ancien joueur de tennis Yannick Noah et les gants du célèbre boxeur Marcel Cerdan ? Ils font partie de la riche collection du Musée national du sport, implanté en plein cœur du Stade Allianz Riviera. Trophées, mascottes et équipements historiques : près de 45 000 objets vous y attendent pour une parenthèse des plus sportives !

Un peu de patience avant l’ouverture du Musée Matisse, en juin prochain

Depuis la célèbre collection du Musée national Marc Chagall jusqu’à la dernière exposition du Musée des Beaux-Arts niçois qui retrace son histoire entre politique et art, votre week-end promet d’être des plus culturels ! Il faudra cependant vous montrer patient avant de vous replonger dans l’œuvre colorée du peintre français Henri Matisse, chef de file du fauvisme : en effet, le Musée Matisse de Nice n’ouvrira pas ses portes avant le vendredi 11 juin prochain, à midi.