Mardi 9 novembre 2021, l’avocat général Pierre Cortes a requis la perpétuité contre le gendre d’Hélène Pastor, accusé de son homicide.

Faire appel n’aura pas modifié la donne : l’avocat de la cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône a de nouveau requis une peine de prison à perpétuité contre Wojciech Janowski, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans. Il a également requis la perpétuité contre le tueur et le guetteur présumés, 30 ans contre l’ex-coach sportif Pascal Dauriac et huit ans d’emprisonnement contre un homme soupçonné d’avoir joué l’entremetteur.

Un long réquisitoire à charge contre le prévenu

L’avocat général Pierre Cortes a évoqué “l’avalanche de preuves accablantes” contre le gendre d’Hélène Pastor. “Sans lui, rien ne se passe, tout part de lui”, a-t-il notamment déclaré devant la cour d’assises. Et d’affirmer que Wojciech Janowski a financé “l’assassinat de sa belle-mère avec l’argent de sa belle-mère”, ce qu’il aurait confié lors “d’aveux précis, circonstanciés, réitérés”. 

L’ex-consul Wojciech Janowski est accusé d’avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère Hélène Pastor, héritière d’un empire immobilier. Le 6 mai 2014, la milliardaire et son chauffeur Mohamed Darwich ont été victimes d’une fusillade alors qu’ils stationnaient devant l’hôpital de Nice. Hélène Pastor a succombé a ses blessures le 21 mai suivant. Lors du premier jugement, Wojciech Janowski avait déjà été condamné à la perpétuité et avait décidé de faire appel.