Plusieurs milliers d’autotests seront mis à disposition des établissements scolaires.

Ne pas relâcher la vigilance. A l’image de celle organisée début janvier, après les vacances de Noël, une nouvelle campagne de dépistage de grande ampleur va être organisée dès le 21 février.

Une campagne basée uniquement sur le volontariat, durant laquelle professeurs, membre du personnel scolaire et élèves auront à disposition des autotests recommandés par les pédiatres, rapides, non invasifs, faciles d’utilisation (avec prélèvement nasal à l’entrée des narines) et qui délivrent le résultat en un quart d’heure. Les enfants devront avoir l’autorisation de leurs parents, qui seront contactés individuellement par les établissements scolaires.

Selon le communiqué du Gouvernement Princier, « l’objectif de ce dépistage rapide est de permettre à un maximum de personnes de se tester après la période de congés, propice aux interactions sociales. Les personnes testées positives sont ainsi rapidement repérées afin de limiter le plus possible les chaines de contamination. »

En parallèle, la France s’apprête à alléger son protocole sanitaire dans les écoles, dès la rentrée des vacances d’hiver. Les Ministères de la Santé et de l’Education Nationale se réunissent ce mardi 8 février avec différents syndicats du corps enseignant. La suppression du port du masque dans la cour de récréation serait envisagée, ainsi qu’une diminution du nombre de tests obligatoires pour les élèves cas contact.