Des Airbus A321neo, plus respectueux de l’environnement, sont utilisés pour cette liaison.

C’est désormais la deuxième route vers la France après Paris. Depuis le 2 juin dernier, et jusqu’au 29 septembre prochain, Gulf Air relie, chaque jeudi et chaque dimanche, le hub de la compagnie aérienne du Royaume de Bahreïn à l’aéroport Nice Côte d’Azur. Le vol retour effectuera une escale à Rome Fiumicino.

Ce pays du Golfe n’est pas le premier à lancer une route régulière vers la Côte d’Azur : le Koweït et les Emirats Arabes Unis proposent également des trajets à destination de l’aéroport niçois.

LIRE AUSSI : Nice – Montréal en vol direct ? C’est de nouveau possible

Et pour cette nouvelle liaison aérienne, Gulf Air a décidé d’opérer avec des Airbus A321neo, considérés comme des avions à la fois modernes mais aussi aux performances environnementales parmi les meilleures du marché, en réduisant jusqu’à 30% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à des aéronefs de même catégorie. Ils proposeront 166 places : 150 en classe Économique et 16 en classe « Falcon Gold. »

« Nous sommes ravis de lancer des vols vers Nice sur la Côte d’Azur en tant que destination boutique destinée à nos voyageurs de loisirs haut de gamme. Alors que nous opérons nos vols vers cette destination saisonnière populaire avec notre Airbus 321neo, respectueux de l’environnement, doté de lits plats et d’un système de divertissement en vol supérieur, nous sommes convaincus que nos passagers vivront une expérience de voyages très agréables avec Gulf Air  », a commenté le capitaine Waleed AlAlawi, directeur général par intérim de Gulf Air.

De son côté, Franck Goldnadel, Président du Directoire des Aéroports de la Côte d’Azur, ajoute : « Cette nouvelle route symbolise notre stratégie qui est de concilier le développement de notre réseau, au bénéfice du dynamisme de notre territoire, et la rechercher de la meilleure efficacité environnementale, par l’utilisation des avions les plus modernes et les moins émissifs. »