Ce dispositif fabriqué en France apporte calme et réconfort aux bébés hospitalisés.

C’est un magnifique cadeau que le Centre Hospitalier Princesse Grace vient de recevoir : l’association Monaco Liver Disorder (MLD), qui représente toutes les maladies rares du foie de l’enfant, a offert au CHPG quatre boîtiers « CaliNanges », développés par la société Calinescence.

En forme de cœur, revêtus d’une housse blanche et douce, ces petits boîtiers fabriqués en France ont vocation à rassurer le bébé lorsque les parents ne sont pas présents lorsqu’ils sont, par exemple, prématurés ou en réanimation néonatale.

Le principe est simple : les parents posent le boîtier sur leur peau pendant plusieurs heures, pour l’imprégner de leur odeur. Ils peuvent également enregistrer leurs battements de cœur, jusqu’à cinq minutes de message vocal, ou programmer de la musique. La lumière douce, sans contact direct avec l’œil, recrée la perception du soleil dans le ventre de la maman. L’enfant est apaisé, sécurisé, avec un dispositif sain, sans ondes ni écrans.

LIRE AUSSI : Les séniors de l’ancien Cap Fleuri ont pris leurs quartiers dans le nouveau bâtiment

« Il me semblait tout à fait dans la lignée de ce qu’a réalisé et porté S.A.S la Princesse Grace de proposer dans nos premières actions de maintien du lien parent-enfant, le CaliNange pour soutenir les bébés hospitalisés dans l’hôpital qui porte son nom. La place de la famille est primordiale pour l’amélioration du développement et du suivi de l’enfant et ce petit cœur permet justement de l’augmenter encore plus », déclare Carla Fadoul Shechter, présidente de MLD.

Et bien que le dispositif soit efficace, les professionnels de santé savent qu’il ne remplacera jamais vraiment la présence des parents. Voilà pourquoi le docteur Haas, qui dirige l’unité pédiatrique du CHPG veut aller encore plus loin. Il s’est exprimé dans les colonnes de Monaco-Matin : « On sait que la présence des parents est primordiale pour le développement de l’enfant. Il y a urgence à développer ces chambres qui permettent à la mère comme au père de rester auprès de leur nourrisson pendant la durée de leur hospitalisation. »