Pratique

Les bus vont être gratuits pendant deux mois à Monaco

celine caron-diagoni, la cam, presenatation bus gratuits;
Paul Charoy / Monaco Tribune

Le projet « test » de la gratuité des bus en Principauté a été présenté au Ministère d'Etat, ce lundi matin.

L'ensemble des bus circulant en Principauté seront gratuits du 3 octobre au 27 novembre. Une période de gratuité accessible à tous, mise en place par le Gouvernement Princier, en association avec la Compagnie des Autobus de Monaco.

Réduire les trajets en voiture

« Il y a 110 000 trajets quotidiens, entrants et sortants de Monaco », c'est sur ce chiffre que Céline Caron-Diagoni, Ministre de l'Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme, commence ses explications. Ces deux mois de gratuité des bus en Principauté ont pour objectif de « redonner goût à ce transport-là » et, surtout, de réduire la densité de la circulation. Avec ce projet, le Gouvernement Princier vise 10 000 véhicules de moins qui circuleraient à Monaco. Cela représente 5% de réduction du trafic total des véhicules et 20% du trafic intramuros.

« Nous espérons contribuer à une prise de conscience des usagers », poursuit Céline Caron-Diagoni. La Conseiller du Gouvernement présente ce projet comme une « expérience » qui apportera un « retour d'expérience », qui permettra d'observer des changements, ou non, chez les habitudes des usagers en Principauté. Mais dans un premier temps, il faut lui donner « le plus grand rayonnement possible. »

LIRE AUSSI : Klaxit : une appli de covoiturage qui roule à Monaco

Une grande campagne de communication

Lors de la présentation de l'initiative, trois affiches, qui seront installées partout en Principauté, ont été dévoilées. Une première concerne les jeunes, une autre les actifs et la dernière, les séniors. Le Gouvernement Princier a fait appel à une agence de communication monégasque pour mener à bien son opération.

« Je bouge écologique et économique », pouvons-nous lire sur l'affiche destinée aux jeunes ; « Je me déplace pratique et responsable », sur celle destinée aux actifs ; « Mes déplacements en toute sérénité », sur celle destinée aux seniors. « Nous voulions concerner toute la population. Les jeunes sont aujourd'hui préoccupés par la dimension écologique de leur quotidien, pour les actifs nous visons la fibre responsable et le côté pratique. Les seniors ont déjà accès au bus gratuitement mais nous voulons les intégrer à la campagne de communication », explique Céline Caron-Diagoni.

Des enquêtes seront menées auprès des usagers, qui pourront également poser leurs questions. Elles seront disponibles aux arrêts de bus, mais aussi sur le web.

Pour le Gouvernement Princier, l'objectif n'est pas d'instaurer la gratuité permanente, mais d'observer si des changements opèrent chez les usagers en Principauté. « Cette gratuité est un argument de plus pour attirer des nouveaux usagers du bus », a assurée Céline Caron-Diagoni.

La CAM espère retrouver ses 7 millions de passagers enregistrés en 2019, chiffre que la Principauté n'a jamais atteint de nouveau depuis la crise du Covid. Coût de cette opération gratuité : 695 000 euros, dont 80 000 euros de communication.