Brève

Le Centre Cardio-thoracique de Monaco et l’Ordre de Malte sauvent un patient guinéen

centre-cardio-thoracique-monaco-ordre-malte
Centre cardio-thoracique de Monaco

Cet homme de 25 ans était atteint d’une grave pathologie cardiaque. Il a lancé un appel à l’aide sur LinkedIn, auquel les deux organismes ont répondu.

C’est une très belle histoire qui est née du partenariat entre le Centre Cardio-thoracique de Monaco (CCM) et l’Association Monégasque de l’Ordre Souverain de Malte. Ou, plus précisément et littéralement, une histoire de cœur. Quelques mois après le renouvellement de la convention qui lie ces deux entités pour trois ans, un patient de 25 ans, originaire de la Guinée Conakry en Afrique de l’Ouest, a pu être opéré d’une grave pathologie cardiaque. Il s’agit là de la toute première intervention chirurgicale humanitaire de 2022, scellant l’engagement du Centre et de l’Association.

Mais remontons un peu dans le temps : il y a trois mois, ce même patient, D. Ibrahima Sory, avait lancé un appel à l’aide sur le réseau social professionnel LinkedIn, en mentionnant non seulement sa pathologie, mais aussi l’impossibilité de se faire soigner dans son pays, en raison de l’absence d’infrastructures adaptées et de la pauvreté de sa famille, ajoutant qu’il avait difficilement obtenu son diplôme en réseaux informatiques et en gestion de projets et programmes et qu’il avait contacté en vain différentes ONG internationales et personnalités publiques.

LIRE AUSSI : Ordre de Malte de Monaco : une aide sans frontières

Finalement, la direction et l’équipe chirurgicale du CCM, dirigée par le Dr Armand Eker, ont répondu à cet appel. De l’envoi du dossier médical à son étude par l’équipe médicale, jusqu’à l’aide administrative et l’assistance logistique par le CCM, tout a été organisé très rapidement pour permettre au patient d’être pris en charge chirurgicalement dès son arrivée en Principauté.

Conjointement l’Ordre Souverain de Malte a été sollicitée par le CCM, pour cofinancer avec l’Association d’Etudes et de Recherche du CCM, l’intervention de ce patient, demande immédiatement acceptée par l’Ordre Souverain de Malte.

Aujourd’hui, D. Ibrahima Sory parle d’une « renaissance ». Il souhaiterait même compléter sa formation universitaire et créer une ONG pour venir en aide aux personnes atteintes de maladies chroniques.