Récit

Un Belge envoyé en prison pour avoir insulté des policiers monégasques

police-monaco
Gouvernement Princier

Une peine de 4 mois de prison ferme assortie de 9 000 euros d’amende.

Devant le tribunal correctionnel de Monaco mardi 25 octobre 2022, l’avocat des policiers a été clair : « Les étrangers sont les bienvenus à Monaco, mais il faut respecter notre pays et l’autorité ! Derrière ces personnes, il y a un uniforme qui est sali », a-t-il clamé tout en désignant les deux jeunes policiers devant lui. Ces derniers ont porté plainte, et c’est la première fois qu’ils s’embarquent dans ce type de procédure. « C’est la répétition des injures qui nous a poussé à franchir le pas », expliquent-ils à la barre.

La scène s’est déroulée le 26 juin dernier, aux alentours de 5h30 du matin. Le réceptionniste du Port Palace Hôtel situé avenue Kennedy à Monaco contacte la police à cause d’un individu perturbateur et visiblement en état d’ivresse, après s’être restauré au Beefbar et être passé à la Rascasse. Sur place, les forces de l’ordre menottent l’homme qui était devenu incontrôlable et violent verbalement. « Bande de fils de p*tes, bande d’enc*lés, ce n’est pas votre boulot que je veux c’est vos vies », cite le juge à voix haute.

LIRE AUSSI : Un mois de prison ferme pour avoir conduit en état d’ivresse à Monaco

Une fois dans les locaux de la Sureté Publique, il s’est cogné la tête sur les murs à plusieurs reprises, ce qui a poussé les policiers à appeler les pompiers. Ils ont accompagné l’homme au CHPG et les injures ont continué en présence du personnel de l’hôpital. « Une humiliation inacceptable », selon leur l’avocat.

Si le casier judiciaire monégasque de ce jeune homme était vierge jusqu’alors, ses casiers français et belges, sont en revanche bien fournis. En effet, le prévenu – qui était absent lors de son jugement – a été condamné plus d’une dizaine de fois et notamment pour outrage envers une personne dépositaire de l’autorité publique. « Ce n’est donc pas un acte isolé, relève maître Sosso, qui martèle que les policiers ont besoin de notre soutien. Ils sont importants pour la sécurité de Monaco, la paix et l’attractivité de la Principauté. »

En suivant les réquisitions du Procureur, le Tribunal condamne le Belge à 4 mois de prison ferme et 9 000 euros d’amende. Il devra par ailleurs verser la somme de 800 euros à chacun des policiers à titre de dommages et intérêts.