Publicité »
Analyse

Rallye Monte-Carlo 2023 : Que retenir de cette 91e édition ?

Ogier Toyota
© Sébastien Ogier/Twitter

Le Rallye de Monte-Carlo s’est achevé ce dimanche par la victoire de Sébastien Ogier (Toyota), qui a glané son neuvième sacre en Principauté. Revivez les meilleurs moments de la mythique course monégasque.

Un Sébastien Ogier record

Les années passent et le scénario est toujours le même ou presque. L’année dernière, Sébastien Loeb et une crevaison dans l’avant dernière spéciale l’ont privé d’un neuvième titre au terme d’un duel époustouflant.

Publicité

Mais cette année, en l’absence de son éternel rival, Sébastien Ogier a aisément décroché sa neuvième étoile, record absolu dans l’épreuve.

Déjà devant au soir du départ sur les pentes du Turini, l’octuple champion du monde n’a jamais lâché la tête du rallye, raflant neuf temps scratch sur les dix-huit spéciales au programme de ce 91e Monte-Carlo.

© Sébastien Ogier/Twitter

Seul Kalle Rovenperä (Toyota) a réussi à sortir légèrement du lot derrière, en remontant à 16 secondes du roi Ogier avant la journée de dimanche. 

Publicité »

À l’arrivée, le champion du monde en titre a terminé deuxième (+18’8), devant Thierry Neuville (44’6), Elfyn Evans (1’12’) et Ott Tanäk (2’34’9).

« Il y a toujours autant d’émotions à remporter cette course, a confié Sébastien Ogier à l’issue de son neuvième sacre en Principauté.

C’est toujours plus spécial qu’ailleurs. C’était un super week-end, je pense que la victoire est plus que méritée, surtout après la déconvenue de l’année dernière où nous avions dominé de la même manière et creusé les mêmes écarts jusqu’à ce que la malchance nous rattrape avec une crevaison en fin de course. »

Une ambiance toujours incroyable sur les routes

Des feux d’artifice, des fumigènes, des grillades, des sourires… Les passionnés de rallye ont enflammé l’arrière-pays lors des spéciales de ce 91e Rallye Monte-Carlo. À commencer par le jeudi soir, dans la nuit endiablée du Turini.

Publicité »

Venus des quatre coins du monde, les spectateurs ont évidemment vibré lors des passages de Sébastien Ogier, mais aussi de Daniel Sordo, les Espagnols étant venus en nombre cette année. 

Toujours le jeudi soir, un couple a même été surpris par la caméra embarquée d’un pilote en plein ébat sexuel sur les bords d’une spéciale. Les spectateurs du Monte-Carlo ne manquent décidément pas d’imagination.

Le cauchemar de Pierre-Louis Loubet

Le jeune pilote français du M-Sport a vécu un véritable calvaire sur les routes du Monte-Carlo.

Publicité »

Entre ses soucis de direction assistée et son accident lors de la première spéciale du samedi, Pierre-Louis Loubet a vécu un week-end cauchemardesque qui s’est conclu par un abandon.

Pour sa première saison complète en championnat du monde des rallyes, le Corse aura à coeur de se racheter lors de la prochaine étape, qui se déroulera en Suède (9-12 février).

Privacy Policy