Publicité »
Publicité »
Analyse

À Monaco, les femmes sont encore minoritaires aux fonctions de pouvoir

femmes-imsee-monaco
© Pixabay

Mais l’IMSEE fait état d’une légère progression.

Publicité

C’était il y a quasiment 50 ans, en 1975, que l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars. Aujourd’hui, en 2023, cette journée reste l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Et comme le montre l’Institut Monégasque de Statistiques, qui a publié ses chiffres relatifs aux femmes actives en Principauté, les efforts en matière d’égalité doivent se poursuivre.

28 % de femmes parmi les gouvernants d’entreprises

Selon l’IMSEE en 2022, parmi les gouvernants d’entreprise, seuls 28% étaient des femmes, soit moins d’un tiers. Un chiffre qui a cependant légèrement progressé par rapport à 2021 (27,9 %) et par rapport à 2014 (26,7%). Dans le détail, la part de femmes est minoritaire dans l’ensemble des secteurs d’activité, en particulier dans les secteurs financiers et d’assurances, la construction, et les activités d’information et de communication.

En revanche, les secteurs les plus féminisés à Monaco sont les suivants : l’administration, l’enseignement, la santé, l’action sociale, le commerce de détails, et les autres activités de services.

Pour ce qui est du profil des femmes en activité au Répertoire du Commerce et de l’Industrie de Monaco (RCI), elles sont âgées en moyenne de 50,9 ans, quand les hommes ont en moyenne 53,2 ans. Près de 70% d’entre elles résident en Principauté et la majorité – soit 31% – sont françaises. Viennent ensuite à égalité les Monégasques et les Italiennes (19%) et plus loin à 6%, les Britanniques. Au total, le RCI compte 76 nationalités différentes parmi les 3 800 femmes en activité.

L’infographie complète est disponible ici.