Interview

Les Sites Grimaldi #5 : Cagnes-sur-Mer et son château Grimaldi classé Monument Historique

© Mairie de Cagnes-sur-Mer

Louis Nègre, le maire de cette charmante ville de la Riviera, se confie sur les liens étroits qu’il entretient avec le Prince Albert II.

Publicité

À mi-chemin entre Nice et Antibes, Cagnes-sur-mer est connue pour son bord de mer accueillant, son célèbre hippodrome, son Musée Renoir, mais aussi pour son emblématique château niché dans les ruelles du Haut de Cagnes. Construit au XIVe siècle par Rainier Grimaldi, Seigneur de Cagnes, ce dernier va d’abord soutenir sièges et assauts avant d’être transformé par le Baron Jean-Henri Grimaldi, en demeure seigneuriale de style baroque.

chateau-grimaldi
© Mairie de Cagnes-sur-Mer / Nicolas Chaxel

Suite à la Révolution française et à la fin de la domination des Grimaldi sur Cagnes-sur-Mer, la ville va acquérir l’édifice en 1937, pour en faire un musée municipal qui sera classé Monument Historique, en 1948. Si aujourd’hui ce merveilleux écrin permet d’accueillir les visiteurs à l’année, notamment lors d’expositions et de concerts, « il est le principal témoignage de la présence de la famille Grimaldi à Cagnes-sur-Mer », confirme le maire de la commune azuréenne.

« Dès que j’ai été élu maire en 1995, j’ai souhaité que nous retrouvions cette histoire prestigieuse. J’ai donc pris contact avec le Palais Princier en indiquant que nous avions sur la commune un château Grimaldi. Le Prince Albert (alors héréditaire), a accepté mon invitation et est venu. C’est lui qui conduisait la voiture d’ailleurs, avec toute son escorte », se souvient Louis Nègre.

« Ensuite nous avons déjeuné ensemble dans un restaurant de Cagnes, poursuit-il. C’était l’été, et la pergola était agrémentée de vignes produisant du raisin framboise. Le Prince y s’est intéressé, alors je lui ai offert un pied. Depuis, il me fait l’honneur de venir une à deux fois par an à Cagnes-sur-Mer, tout comme j’ai l’honneur d’être invité régulièrement à Monaco. »

Une salle dédiée à la famille Princière

Et à chaque fois que le Souverain se déplace, c’est l’événement à Cagnes-sur-Mer. La ferveur pour l’histoire de la Famille Princière est telle que la municipalité y a dédié une pièce du château. En plus du Parc Rainier III dévoilé en 2006, la « Salle Grimaldi » a été inaugurée en présence du Prince en 2013, au rez-de-chaussée de cet édifice orné de colonnes de marbre blanc.

À cette occasion, le Prince a généreusement confié au musée quelques pièces des collections princières, dont un portrait peint du prince Honoré II. En août denier, le Prince n’est pas revenu les mains vides, puisqu’il a offert à la ville une gravure d’une oeuvre du XVIIIe siècle de Claude-Joseph Vernet, « Première Vue de Marseille » dédiée à Louis André Grimaldi de Cagnes, visible dans cette pièce spécifique.

« Un Souverain d’une grande modestie »

Reconnaissant, Louis Nègre l’est d’autant plus depuis que le Souverain l’a fait Officier de l’Ordre de saint Charles en 2011. Cette distinction, qui est l’équivalent monégasque de la Légion d’Honneur, est la plus importante qui soit à Monaco. « Cela me flatte et m’honore, je pense que c’est aussi le signe de la qualité des relations que nous entretenons. Le Prince Albert est attachant, c’est un Souverain d’une grande modestie, capable de saluer une par une les dizaines voir centaines de personnes qui se trouvent autour de lui. Rares sont les hommes politiques capables de faire ça », réagit le maire.

Au-delà de l’histoire, le Prince et Louis Nègre partagent les mêmes idées en ce qui concerne l’environnement. « Je l’ai remercié plusieurs fois publiquement pour ses prises de position. Je suis très heureux qu’un chef d’Etat, à l’audience internationale, puisse défendre la planète comme il le fait, car il en va de l’intérêt de tous. Je pense que toutes les villes membres de l’Association des Sites historiques Grimaldi de Monaco sont fières d’avoir une histoire commune avec la Principauté, qui aujourd’hui est dirigée par le Prince Albert. »

D’ailleurs, c’est avec le Prince que le maire inaugure le salon EVER chaque année. « Le Souverain est à la pointe dans le domaine des véhicules électriques, et c’est également à ses côtés que Cagnes-sur-Mer a créé le fameux REC (Riviera Electric Challenge), le rallye des véhicules électriques dont le top départ est donné à Cagnes, et la ligne d’arrivée se trouve à Monaco », conclut l’élu.