Publicité »
Publicité »
Interview

Les Sites Grimaldi #4 : Monaco et Les Baux-de-Provence, deux rochers, une même histoire

Baux-de-Provence
© Mairie des Baux-de-Provence

À environ 250 kilomètres de la Principauté, au coeur du Parc naturel régional des Alpilles dans les Bouches-du-Rhône, se trouve le village des Baux-de-Provence, l’escale incontournable de nombreux touristes, artistes et, nous allons le voir, membres de la Famille Princière de Monaco.

Anne Poniatowski – © Mairie des Baux-de-Provence
Publicité

Certes, ce royaume de pierres n’est pas le Site Grimaldi le plus proche géographiquement de la Principauté, mais c’est sans doute celui qui résonne le plus dans le coeur de la Famille Princière. « Il y a une attache affective entre les Baux et Monaco », confirme le maire du petit village de 315 habitants, Anne Poniatowski, en poste depuis 2020.

Également fraîchement élue vice-présidente de l’Association des Sites historiques Grimaldi de Monaco pour le quart sud-est de la France depuis fin 2022, cette ancienne journaliste a désormais la responsabilité d’animer, coordonner et représenter tous les Sites Grimaldi de cette zone. Elle le rappelle : « l’Association des Sites Grimaldi est née grâce au maire de Menton de l’époque qui a souhaité regrouper les territoires ayant une histoire commune avec la Principauté de Monaco », à l’image des Baux-de-Provence.

« Nous sommes très fiers d’entretenir ce lien privilégié avec Monaco, et cela est réciproque je pense », confie Anne Poniatowski qui depuis son bureau, peut observer le drapeau monégasque flotter devant la mairie, à côté du drapeau baussenc. Le maire n’a effectivement pas à rougir de son village qui, avec ses petites ruelles pavées, ses monuments et ses églises, est classé parmi les plus beaux de France et attire plus d’un million de visiteurs chaque année.

Le Prince Héréditaire Jacques, Marquis des Baux

Le Prince Albert II s’y est rendu alors qu’il était encore Prince Héréditaire, en 1982, pour récupérer les clés du village. Une tradition instaurée par le maire des Baux de l’époque, Raymond Thuilier. « Le dernier descendant mâle de la Famille Grimaldi est Marquis des Baux. Il faut remonter à 1641 pour comprendre cette tradition », rapporte le maire.

En effet, c’est en 1642 que Louis XIII, en application du traité signé à Péronne, érige les Baux en marquisat au profit du fils du Prince Honoré II de Monaco, Hercule Grimaldi. Si ce lien s’est officiellement éteint à la Révolution française, il n’a jamais disparu ni des cœurs, ni des mémoires.

D’ailleurs, le titre de marquis des Baux continue d’être traditionnellement porté par le Prince Héréditaire de Monaco, aujourd’hui le Prince Jacques. « C’était le Prince Albert II pendant très longtemps, et le jour où ses enfants sont nés, c’est son fils Jacques, qui est devenu Marquis des Baux. Un jour, ce sera au tour du fils de Jacques », projette l’élue, le sourire aux lèvres.

Le village des Baux ne manque pas de témoignages de la Famille Grimaldi. « En plus des blasons, une chapelle faisant partie du château appartient à la Famille Princière. Nous avons également la très jolie église Saint-Vincent, dont les vitraux réalisés par le maître verrier Max Ingrand ont été offerts par le Prince Rainier à la naissance du Prince Albert », poursuit le maire.

Le Prince Rainier a aussi participé financièrement à la restauration de très belles fresques qui décorent un hôtel particulier Renaissance. La porte d’Eyguières qui existe toujours et qui, dans le temps, était l’entrée principale du village, a été restaurée il y a plus de 200 ans par les princes de Monaco, et est ornée de leurs armoiries. 

Plus récemment, la Princesse Caroline a habité à Saint-Rémy de Provence, commune située à une dizaine de kilomètres des Baux. « Elle y a toujours une maison d’ailleurs, et le Prince Albert se rend souvent en Provence, je crois qu’il aime beaucoup cette région, tout comme la Princesse Charlotte qui y a donné sa réception de mariage », témoigne Anne Poniatowski.

Une exposition dédiée à la Princesse Grace

Il y a une dizaine d’années, en 2012, la mairie des Baux-de-Provence a rendu un hommage à la Princesse Grace. « Nous avions établi un partenariat avec le journal Paris Match pour exposer des photos de la Famille dans divers lieux du village. » Des clichés, notamment, de la rencontre entre le Prince Rainier III et Grace Kelly.

L’exposition, baptisée « D’un Rocher à l’autre » a remporté un vif succès, et le Prince Albert II en personne s’y est rendu. « C’était exactement trente ans après sa venue avec sa mère. C’était donc une sorte d’anniversaire », raconte l’élue. À l’occasion de la venue du Souverain, une place du village a été baptisée du nom de son père : « Place Prince Rainier III de Monaco ».

© Office de Tourisme des Baux-de-Provence via Facebook

Pour découvrir de vos propres yeux cette histoire, et apprécier par la même occasion le panorama époustouflant qu’offre le village sur les champs d’oliviers et les vignobles, sachez qu’une des visites organisées par l’office de tourisme est focalisée sur les liens historiques avec la Principauté.

« Nous avons aussi un restaurant étoilé très apprécié des Monégasques », glisse le maire, en référence à L’Oustau de Baumanière, apprécié notamment de Mireille Darc, Bono, Hugh Grant et Jean Reno. Pour l’anecdote, l’acteur habite les Baux depuis de nombreuses années et y est même conseiller municipal !