Publicité »
Brève

Monaco contre la poliomyélite : plus d’un million d’euros récolté

polio
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus se transmet d’une personne à l’autre principalement par voie féco‑orale - © OMS

Ce qu’on appelle communément la « polio » continue de sévir notamment au Pakistan et en Afghanistan.

Lundi 5 juin 2023 avait lieu l’« Appel de Monaco » pour un monde sans polio. Pour parvenir à éradiquer ce virus qui touche essentiellement les enfants de moins de 5 ans, près de 5 milliards de dollars sont nécessaires. Afin de réunir cette somme qui permettra 400 millions de vaccinations chaque année d’ici 2026, le Rotary International compte sur ses généreux donateurs.

Publicité

Parmi ses soutiens les plus importants : le Prince Albert II, particulièrement sensible à cette cause. C’est pourquoi les responsables de l’organisation ont décidé de lancer cet appel aux dons baptisé « Appel de Monaco », en Principauté et même, depuis le Palais Princier. Le Souverain et la présidente du Rotary International, Jennifer Jones venue à Monaco pour quelques jours, se sont adressés aux États, aux institutions caritatives ainsi qu’à la société civile.

Les représentants du Rotary ont également été reçus en Mairie de Monaco par le Maire, Georges Marsan, puis par la présidente du Conseil National Brigitte Boccone-Pagès en fin de journée afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs à la problématique.

Publicité »

Une soirée caritative fructueuse

Une incitation qui semble avoir trouvé un écho favorable puisque lors de la soirée caritative organisée en fin de journée, le club est parvenu à lever plus de 100 000 euros, ce qui porte le total pour l’action régionale menée depuis la fin novembre, à un peu plus d’un million d’euros. Étaient présentes de nombreuses personnalités comme Michel Zaffran, directeur de l’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Poliomyélite (IMEP) au sein de l’OMS.

Même si nous sommes passés de 350 000 cas par an dans le monde à quelques-uns seulement en quelques décennies, rappelons que cette maladie tue encore les enfants infectés ou les paralysent. La campagne de vaccination doit donc se poursuivre. Campagne qui, vous l’aurez compris, ne peut être dissociée d’une mobilisation financière.

Publicité »