Publicité »
Brève

Quand l’uniforme à l’école fait débat : Monaco bon élève ?

uniforme-monaco-compressed-compressed
Le logo de l'école élémentaire est sur les polos et gilets obligatoirement porté par les élèves monégasques. © Monaco Info

Les élus des Alpes-Maritimes envisagent le test du port de l’uniforme dans les établissements scolaires. De l’autres côté de la frontière, Monaco applique ce code vestimentaire dans ses écoles primaires depuis 2019.

Ce lundi, sur RTL, le ministre de l’éducation Gabriel Attal a appelé les élus locaux souhaitant participer au test d’une « tenue scolaire unique » à se manifester auprès de lui. C’est ce que compte faire Charles-Anges Ginesy, président du département des Alpes-Maritimes. « C’est une proposition qui va dans le sens de la laïcité », déclarait l’élu sur BFM TV hier.

Publicité

Sur le réseau social X (anciennement Twitter), le président du Conseil départemental maralpin développe sa pensée : « Par souci d’efficacité, le port d’un uniforme par les élèves étoufferait dans l’œuf toute querelle inutile. L’uniforme gomme les différences sociales et religieuses, il place chacun sur un pied d’égalité afin que rien ne vienne parasiter la transmission du savoir. » Il faudra attendre l’automne pour en apprendre davantage sur ces tests vestimentaires.

2000 élèves concernés à Monaco

Sur la Côte d’Azur, plusieurs établissements privés comme publics participent déjà à cette instauration de l’uniforme scolaire. Monaco pourrait d’ailleurs inspirer ses voisins. Depuis la rentrée 2019, les plus de 2000 élèves du CP au CM2 portent l’uniforme. Concrètement, un polo blanc et un gilet portant le logo de l’école, accompagnés d’un pantalon ou une jupe à couleur sombre. Pour une centaine d’euros, les élèves achètent trois polos manches longues, trois manches courtes et un cardigan.

Publicité »

La Principauté n’excluait pas d’élargir cette tenue fixe aux collégiens de Monaco. En attendant, les shorts, t-shirts et vestes de sport sont eux aussi uniformisés, du CP à la Terminale. À suivre !