Publicité »
Brève

Une médecin monégasque lance Mata, une IA capable de révolutionner l’imagerie médicale 

dr-Jenoudet-Mata
La plateforme Mata est déjà disponible en cinq langues © Mata

Ce chatbot médical est la première innovation de la société Mata, dirigée par une radiologue de Monaco. 

Pour répondre à l’augmentation exponentielle du volume d’examens d’imagerie médicale, menant à une surcharge de travail qui augmente le risque d’erreurs humaines et de diagnostics manqués, le Dr Hala Jenoudet a lancé sa toute première innovation. Il s’agit d’un chatbot multilingue qui utilise l’IA générative pour assister les professionnels du secteur. 

Publicité

Avec Mata, notre ambition est de participer à l’amélioration de la qualité des soins à l’échelle globale. La médecine française a toujours été une référence au sein de la francophonie. Nous voudrions aller plus loin. En utilisant l’intelligence artificielle basée sur le traitement du langage naturel (NLP), nous avons désormais l’opportunité de transcender les barrières linguistiques et de faire rayonner la médecine française au-delà de la francophonie, l’égalité de l’accès à des soins de qualité est une valeur fondamentale chez Mata” a déclaré le Dr Jenoudet.

Une multitude de bénéfices 

Mata a pour ambition d’améliorer le quotidien des professionnels mais aussi des patients. En plus d’aider au diagnostic pour qu’il soit plus rapide et précis, cette plateforme révolutionnaire améliore la qualité des soins en automatisant certaines tâches et en fournissant des analyses fiables et précises. Enfin, elle donne accès à des soins modernes dans le monde entier. Avec Mata, tous les patients peuvent bénéficier de soins de meilleure qualité. 

L’outil est accessible par les internes, les jeunes médecins et tous les autres professionnels de santé via un abonnement mensuel ou annuel. Et ce, à un tarif compétitif. Sa version Bêta, d’ores et déjà disponible, comporte plus de 60 000 cas cliniques.

Publicité »

Le Dr Hala Jenoudet est diplômée en stratégie d’entreprise et finance à HEC Paris, ainsi qu’en data science à ESCP Paris.

Privacy Policy