Les instances monégasques ont commémoré le souvenir de la libération de Monaco et rendu hommage aux martyrs de la résistance.

Dépôt de couronnes au Monument aux morts, prière pour les morts, sonnerie, minute de silence, prière pour la paix et exécution des hymnes nationaux par la Musique municipale. Ce 3 septembre, la 74e cérémonie du souvenir de la Libération de Monaco, s’est déroulé dans le cimetière de la principauté. Présidée par le chanoine César Penzo, en présence de Jacques Boisson, secrétaire d’Etat représentant le prince Albert II, de Serge Telle, ministre d’Etat, de Stéphane Valérie, président du Conseil National, de Marine de Carne de Trecesson, ambassadeur de France à Monaco, ainsi que de nombreuses personnalités monégasques, les représentants des instances officielles de la principauté ont commémoré les héros de la Libération.

Ils se sont ensuite recueillis sur les tombes des martyrs de la résistance monégasque, René Borghini et Joseph Lajoux. Le premier, ancien secrétaire de la présidence du Conseil National et membre d’un réseau de renseignement, a été fusillé par les soldats allemands, le 15 août 1944 à l’Ariane, à Nice, avec 20 autres résistants, en répression du débarquement allié en Provence. Le second, arrêté par la Gestapo, puis interné et torturé à la prison de Grasse, a été pendu dans sa cellule par ses tortionnaires, le 16 février 1944. Il a toujours refusé de donner les noms des membres de son réseau.